Le Cameroun accuse un déficit de 110 000 tonnes de poisson par an

Le Cameroun accuse un déficit de 110 000 tonnes de poisson par an

Le Cameroun dont l’offre en matière de poisson est estimée à 30 000 tonnes par an, accuse un déficit annuel de 110 000 tonnes de poisson a-t-on appris lundi, d’après des statistiques compilées de l’Organisation mondiale pour l’agriculture (FAO).

En dépit d’une façade maritime particulièrement poissonneuse, le pays n’arrive pas à satisfaire la demande intérieure « sans cesse croissante » à cause notamment de l’inorganisation de cette activité et de la fraude qui sévit dans le secteur de la pêche.

Conséquence, le Cameroun se tourne vers l’importation du poisson pour une enveloppe de 125 milliards de francs CFA chaque année, soit le deuxième produit agroalimentaire le plus importé après le riz.

Pourtant, selon le Document de stratégie pour la croissance et l’emploi (DSCE), l’industrie de la pêche est une filière porteuse pour l’économie nationale, étant donné qu’il est possible de mener aussi bien la pêche à l’échelle industrielle qu’artisanale.

Dans son rapport, la FAO mentionne que malgré la relative faiblesse de productivité de ses eaux marines, due à l’étroitesse du plateau continental, le pays possède des bassins fluviaux qui disposent d’importantes potentialités halieutiques».

Toutefois, cette activité souffre d’une exploitation abusive des ressources opérée par les pêcheurs étrangers à l’instar des Béninois, Ghanéens, Maliens, Nigérians…, mais aussi de la pêche illicite effectuée par des Indopakistanais, et surtout des Chinois sur les eaux territoriales nationales.

A en croire des observateurs, à «l’aide de leurs bateaux non conformes à la pêche conventionnelle, ceux-ci pratiquent l’activité de manière à capturer sans distinction d’espèces, toute la faune aquatique qu’ils trouvent sur leur passage ».

Entre 2014 et2016, les autorités camerounaises ont arraisonné 22 navires étrangers pour pêche illégale dans les eaux territoriales camerounaises.

Courant juin 2017, un bateau chinois a été condamné à payer une amende de 400 millions de francs CFA au trésor public pour activité illégale.

© CAMERPOST avec APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz