Cameroun – Accident ferroviaire : la Commission d’enquête mise sur pied par le chef de l’Etat Paul BIYA critiquée

Paul BIYA, le président camerounais, appellant au courage, au dynamisme et à la volonté après les tristes événements du 21 octobre | © PRC
Paul BIYA, le président camerounais, appellant au courage, au dynamisme et à la volonté après les tristes événements du 21 octobre | © PRC

L’opposition et la société civile camerounaises ont sévèrement critiqué la composition de la Commission d’enquête décidée par le chef de l’Etat Paul Biya en vue de déterminer les causes exactes de déraillement du train survenu vendredi dernier à Eseka (Centre) et ayant fait 76 morts et 590 blessés, selon un bilan provisoire.

«Nous ne pouvons accorder aucun crédit à cette commission mise sur pied par Paul Biya », ont vertement réagit des membres de la société civile rassemblés au sein de l’Offre Orange.

Pour d’autres membres de la société civile regroupés au sein de ‘’Sauvons le Cameroun’’, il ne fait l’ombre d’aucun doute qu’en nommant uniquement les ministres de son gouvernement, « monsieur Biya a tué la commission que nous attendions ».

Même réaction du côté du parti de l’opposition, le Social democratic front (SDF) qui estime que « le président de la République a violé le sacro-saint principe de la séparation des pouvoirs ».

Pour l’Union des populations du Cameroun (UPC), avec « une commission constituée par le seul gouvernement aux ordres, il va de soi qu’il ne faut attendre aucun résultat ».

La commission d’enquête, placée sous la responsabilité du Premier ministre Philemon Yang, a pour membres le ministre d’Etat en charge de la Justice, Laurent Esso, les ministres en charge de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, René Emmanuel Sadi, du Contrôle supérieur de l’Etat, Mbah Acha née Fomundam Rose Ngwari, le secrétaire d’Etat à la Défense en charge de la Gendarmerie, Jean Baptiste Bokam, le délégué général à la Sûreté nationale, Martin Mbarga Nguele et le secrétaire permanent du Conseil national de sécurité, Paul Atanga Nji.

La structure a 30 jours pour remettre son rapport au chef de l’Etat.

© CAMERPOST avec © APA

  • On n’est pas surpris comme toujours ils se foutent des Camerounais,ils marchent sur la tête des victimes.

  • Arrêtez de vous plaindre sans fin. Dans chaque situation, il peut se trouver un plan B. Pour sûr cette fois ne sera plus comme hier et avant’hier. Ceux qui s’amuseront à protéger un étranger et ses sous, comprendront aussi que DIEU les identifiera pour venger ce sang innocent et les rétribuera en conséquences. Le Patron de cette structure comprendra bien ce qui veut dire #le CAMEROUN c’est le CAMEROUN#. Beaucoup d’argent il a et dois s’en servir pour tout arranger. Ici c’est le sang qui parle. Aussi sachons qu’il peut tout ravager sur son passage. Unissez donc effort-force et argent Opposants et Société Civile non pour nuire à la stabilité du pays, mais en cette situation si dramatique, pour apporter un avertissement-solution pour tous les investisseurs, Camerounais et surtout étrangers. Faites-nous enfin du bien en ripostant sagement et paisiblement avec des réponses sûres. Détectives et autre spécialistes de ce genre de dilemme, levez-vous et en avant. Adage Duala : #le régime de plantain est donc tombé sur le toit#. A bon entendeur, enquêtez aussi. Que L’ETERNEL vous soutiennent et vous protègent au nom de JESUS-CHRIST amen. Salut !

  • Y’a t-il une opposition CRÉDIBLE au Cameroun?????

  • les tats de morts que tous nous avons vue la ne sont 76 ?

  • Arrêtez de critiquer et posez des actes on a vu aucun leader d’opposition s’il en existe même au Cameroun puisque tous sont des sous marins

  • Ont ne veux par de critique juste de la véracité d’enquête de la commission

  • qu’est ce que le presi

  • Le CAMEROUNAIS DEVIENT PLUS CRITIQUE Que RÉALISTE. Avec ça rien n évoluera. On critique tout même ce kon n incapable de résoudre. Les enquêtes auront les résultats. Pour ceux ki critiquent kil continuent c à 90 ans kil se rendront compte kil n ont rien fait de leur vie et ils deviendront les homosexuels pour gagner klk chose

  • paul biya a peur de laissez le pour voi de peur d etre poursuivi

  • cameroun is a BANANA REPUBLIQUE WHERE PAUL BIYA CAN EAT ANYBODY ROW