Cameroun : Abdouraman Hamadou demande le blocage de la prime de participation à la Coupe du Monde – 05/08/2014

Le Comité de normalisation a un programme d’utilisation de cette prime, que lui contestent les autres acteurs du football camerounais.

Abdouraman Hamadou, le président d’Etoile filante de Garoua.
Abdouraman Hamadou, le président d’Etoile filante de Garoua.

Un vif débat est lancé sur l’organe chargé de recevoir et de gérer la prime issue de la participation des Lions Indomptables à la dernière Coupe du Monde que la Fifa va reverser au Cameroun. Est-ce le Comité de normalisation dont la mission à la tête de la Fécafoot avait été bien définie par la Fifa au moment de sa mise en place ? Est-ce le nouvel exécutif qui sera issu des prochaines élections ? Un communiqué signé du chef du département communication et marketing de la Fécafoot le 30 juillet dernier revient sur la 3ème résolution d’une réunion du Comité de normalisation tenue le 22 juillet 2014.

Cette résolution parle du plan d’utilisation de la prime de participation qui sera versée par la Fifa à la Fécafoot, à l’occasion de la participation du Cameroun à la Coupe du Monde Fifa « Brésil 2014 ». En plus de la subvention de la Coupe du Cameroun de football à hauteur de 400 millions pour quatre éditions, le Pr Joseph Owona, président du Comité de normalisation, a annoncé certaines mesures prises pour le développement du football camerounais. Ainsi, une subvention d’un milliard deux cent millions a été affectée à la construction de quatre aires de jeu en gazon synthétique dans les localités de Ngoumou, Bangangté, Bafia et Ngaoundéré.

Cette somme sera « répartie en parts égales ». Ensuite, 300 millions ont été affectés pour la construction de quatre centres techniques à Kribi, Bertoua, Maroua et Bamenda. 50 millions ont été réservés pour la construction du siège de la ligue régionale de football du Sud et 65 millions pour la construction du siège de la ligue régionale de football du Littoral. A la Fécafoot, l’on estime qu’il s’agit d’un pan des missions du Comité de normalisation portant sur la gestion des affaires courantes, telles que définies par la Fifa au moment de sa mise en place. Et qu’il s’agit d’ailleurs des projets qu’avait conçus Iya Mohammed, l’ancien président de la Fécafoot. Et du coup, il y a une levée de boucliers face à ces initiatives du Comité de normalisation.

Des acteurs du football parlent d’une subjectivité dans le choix des villes auxquelles l’on a attribué certains investissements. D’autres estiment que le Comité de normalisation a outrepassé son rôle et est disqualifié pour cette utilisation des retombées financières de la dernière Coupe du Monde.

Contestation

Abdouraman Hamadou, le président d’Etoile filante de Garoua, fait partie de ceux-là. Et il n’a pas attendu. Il a saisi la Fifa par lettre recommandée pour demander de bloquer l’argent que devrait recevoir le Cameroun après sa participation à la dernière Coupe du Monde. Pour lui, le Comité de normalisation n’est plus dans son rôle et seul le prochain exécutif issu des prochaines élections est compétent pour recevoir et gérer cet argent. « Je me permets très humblement de vous rappeler les missions de ce Comité contenues dans la correspondance SG/Tre/Pco du 2O juillet 2O13 du secrétaire Général de la Fifa portant ” nomination du Comité de normalisation de la Fécafoot “.

Cette correspondance précise que ” le comité de normalisation aura pour tâches de gérer les affaires courantes de la Fécafoot, de procéder à la révision des statuts de la Fécafoot et d’organiser les élections des nouveaux dirigeants en conformité avec les nouveaux textes le 31 mars 2014 au plus tard “. La notion de gestion d’affaires courantes, bien que n’ayant pas fait l’objet d’un texte de droit, est communément comprise comme une gestion réduite avec des compétences limitées portant sur les affaires usuelles, les affaires en cours et les affaires urgentes », écrit le président d’Etoile filante de Garoua dans cette correspondance du 31 juillet dernier à Sepp Blatter, dont copie a été faite à la présidence de la République, à la Confédération africaine de football, au Premier ministre, au ministre des Sports et à la Fécafoot.

Abdouraman Hamadou demande par la suite « le blocage de la prime de participation du Cameroun à la Coupe du Monde ” Brésil 2014 ” jusqu’à l’élection du nouvel exécutif de la Fécafoot prévue au plus tard, le 30 novembre 2014. « Les projets de dépenses tels qu’adoptés par le Comité de normalisation de la Fécafoot lors de sa réunion du 22 juillet 2014 ne rentrent pas dans ce champ. Ce sont des projets qui concernent un aspect majeur de la politique de développement du football camerounais qui ne saurait incomber à un exécutif provisoire nommé et dont le mandat arrive à terme dans quatre mois. L’engagement de ressources financières d’une telle importance doit légitimement revenir au prochain exécutif élu de la Fécafoot qui aura la charge de la gestion de notre football pour quatre ans », indique la correspondance.

Le président d’Etoile filante de Garoua ne sera pas le seul à écrire à la Fifa. L’on annonce d’autres actions de contestation visant à demander à la Fifa de mettre cette prime au prochain bureau de la Fécafoot.

Source : © Le Jour : Achille Chountsa

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Cameroun : Abdouraman Hamadou demande le blocage de la prime de participation à la Coupe du Monde – 05/08/2014"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Francisca Mboe

ah ca

Roger Sardih Lawan

y’ en a marre de cette histoire de football!!!! on a d’autres priorités en ce moment!!!*

Carole Brodbeck Oyono

Une chèvre ne croit jamais qu’un mortier est vide

wpDiscuz