Cameroun : Abandon de la privatisation de la CDC, 2ème plus gros employeur après l’Etat

La CDC est le 2ème plus gros employeur après l'Etat du Cameroun | Archives/DR
La CDC est le 2ème plus gros employeur après l’Etat du Cameroun | Archives/DR

La Cameroon Development Corporation (CDC), société à économie mixte inscrite depuis une vingtaine d’années dans la liste des entités à privatiser, a été reversée dans le registre des sociétés à capitaux publics ayant l’Etat comme unique actionnaire au terme des nouveaux statuts promulgués par le président Paul Biya.

Basée à Bota-Limbe (Sud-Ouest), elle a notamment pour objet l’acquisition, la création, l’administration, l’exploitation, et le développement de toutes sociétés agropastorales de production et de transformation des produits, l’assistance aux petits exploitants exerçant dans son périmètre de collecte des unités de production, le commerce de produits bruts ou après transformation industrielle et l’exercice de toutes opérations commerciales ou industrielles pouvant se rattacher à ces objets.

Avec un capital social de plus de de 35,7 milliards FCFA, la CDC, selon ses propres estimations, dispose de 22.036 employés permanents et temporaires, est le 2ème employé du pays après la fonction publique.

Bénéficiant de 42.000 hectares d’espaces cultivables, elle est spécialisée dans la banane, l’hévéa et l’huile de palme, la filière thé ayant été cédée à un groupe brésilien voici une quinzaine d’années.

Sous la pression des bailleurs de fonds, le gouvernement avait engagé le processus de sa privatisation qui a connu plusieurs épisodes infructueux.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz