Cameroun : 65 milliards de FCFA pour les prestations sociales

CNPS-Centre-de-prevoyance-sociale-du-Centre

La Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) a financé les prestations sociales à hauteur de 65 milliards francs FCFA au cours de l’exercice écoulé, ce qui a permis d’apporter des solutions d’appoint dans le secteur de la sécurité sociale au Cameroun.

Ces chiffres ont été révélés par le directeur général, Alain Mekoulou Mvondo, lors de la 4e édition des rencontres e-talk organisée à Douala par le mouvement patronal Entreprises du Cameroun (ECAM).

Les débats dont le thème central portait sur «les nouveaux défis de la sécurité sociale au Cameroun: nouveau barème de cotisations sociales et revalorisation des allocations familiales», ont également permis de savoir que la CNPS a déboursé 32 milliards francs CFA pour le paiement des salaires.

Ce thème a été choisi en référence aux décrets présidentiels signés récemment notamment celui lié à la revalorisation de l’ordre de 55 pour cent des allocations familiales et son annexe fixant les taux de cotisations sociales et les plafonds des rémunérations applicables dans les branches des prestations familiales.

Si ces dispositifs législatifs consacrent les avancées remarquables dans l’arrimage du Cameroun aux normes internationales en matière de sécurité sociale, les montants des cotisations demeurent faibles, entrainant dans la plupart des cas des déficits, explique-t-on.

Pourtant, affirme-t-on à la CNPS, la mise en place d’une sécurité sociale efficace au Cameroun exige la résorption de ces déficits, ce qui implique soit une augmentation du plafond des cotisations pour assurer la pérennité du système soit la baisse du niveau de prestations ou encore une rallonge de la durée des cotisations sociales de 15 à 20 ans.

Des propositions contenues dans une loi de validation par le Président de la République.

CAMERPOST avec APA