Cameroun : 50 magistrats suivent une formation sur le respect des droits de l’homme

50 magistrats suivent une formation sur le respect des droits de l’homme | Ph. © CT

Cette initiative du ministère italien des affaires étrangères en collaboration avec le ministère camerounais de la justice et l’Ecole Nationale d’Administration et de magistrature arrive dans un contexte marqué par des arrestations et autres interpellations en rapport avec la crise en zone anglophone.

Crise anglophone

Hasard de calendrier ou programmation contextuelle voulue ? Difficile de répondre à cette interrogation. Le constat est que cette initiative conduite par l’ambassade d’Italie au Cameroun, arrive dans un contexte marqué par plusieurs arrestations dans le cadre de la crise anglophone. Des arrestations dénoncées pour certaines par des organismes et associations de défense des droits de l’homme. Ils sont une cinquantaine, ces magistrats qui viennent de diverses régions du pays pour participer à ces travaux de 4 jours.

Il est principalement question de passer en revue l’ensemble des textes internationaux en matière de droits de l’homme. Des textes auxquels le Cameroun est soumis vu qu’ils sont logiquement un cran au-dessus des textes nationaux en la matière. Et dans le contexte camerounais il faut le reconnaitre il y’a du pain sur la planche. Un exemple palpable est le nombre impressionnant de prévenus qui remplissent les prisons à travers le pays. Les lourdeurs du système restent une tare que la justice camerounaise traine.

Enam

La rencontre de Yaoundé qui se teint dans les locaux de l’Enam, est aussi un prétexte pour renforcer les liens de coopération entre le Cameroun et l’Italie. La suite du programme prévoit très prochainement au mois de mai une nouvelle session pour former d’autres personnels du système judicaire qui devront eux aussi procéder à la formation de leurs collègues sur le terrain. Sont également présents à Yaoundé, des chercheurs camerounais et italiens qui devront faire la synthèse et l’analyse des documents étudiés afin de proposer une compilation qui sera vulgarisée et distribuée aux professionnels du droit.

© CAMERPOST par Hakim ABDELKADER

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Cameroun : 50 magistrats suivent une formation sur le respect des droits de l’homme"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Stephane Mengue

TRÈS BEAU SE PALAIS

David Otimba Alombe

LES DROITS DE L’ HOMME ET DE LA VIE N’EXISTENT N’ EXISTENT PAS EN AFRIQUE PIRE AUX NOIRS DANS LE MONDE ENTIER.
JE VOUS PRIE DE M’ EXCUSER DE CE CAILLOU QUE JE LANCE EN PLEINE NUIT SANS LUNE.
“EZA LIMBAGA NA MOLILI”

Adamou Nkome

Tu iras en prison si tu n a pas l argent

Alain Claude Alaka Anafack

Ils veules déjà tout gat che nous

Maxime Gervais Kamdem Kamte

Il faut dire les Droits de l’argent

Raymond Aime Mougnol Holi

La maison des des pb

Mih Ransom

Ça c vrai ils ne connaissent vraiment rien sur les droit d l’homme

Aymard Deshus Offeli

très bien dit mon ffrère pas de droit de l’homme sinon la prison

Jordas Mysterior Tchana Ylk

Ep8 koi

Krantzjonathan Éssossé

Hum,ue telle construction au pays c k mm surprenan

wpDiscuz