Cameroun : 48h après sa disparition Mgr Jean-Marie Benoît Balla a été repêché des eaux de la Sanaga

Cameroun : 48h après sa disparition Mgr Jean-Marie Benoît Balla a été repêché des eaux de la Sanaga

La nouvelle blesse davantage les Camerounais en général et l’Eglise catholique en particulier, d’autant plus que la majorité espérait que Mgr Jean-Marie Benoît Balla serait en vie. Sur le coup de 13h ce vendredi 2 juin 2017, sa dépouille a été repêchée des eaux de la Sanaga. Le point avec CAMERPOST.

Elle est arrivée dans la capitale politique sous une importante escorte

Mgr Jean-Marie Benoît Balla a été repêché des eaux de la Sanaga, précisément à Dang, en fin de matinée. Depuis mercredi dernier, des équipes de plongeurs étaient à sa recherche. La veille, vers 23h, l’évêque était sorti de l’évêché au volant de son 4×4 de marque Toyota, lequel avait été retrouvé vide, sur le pont de l’Enfance à Ebebda. Les premiers indices recueillis sur place avaient conduit à la piste des enquêteurs sur un suicide par noyade. En effet, Mgr Jean-Marie Benoît Balla avait laissé un mot sur un papier portant l’en-tête du diocèse de Bafia où il avait écrit : « Je suis dans l’eau ».

Le corps de l’évêque de Bafia est désormais gardé dans l’un des coffres de la morgue de l’hôpital général de Yaoundé. L’escorte qui l’a transporté depuis Ebebda a fait son entrée dans la capitale politique du Cameroun dans l’après-midi. A l’arrivée à l’hôpital général, aucune caméra n’a été autorisée à filmer le déplacement du corps du prélat de l’ambulance jusqu’à la morgue, relate la Crtv, la chaîne de télévision publique.

Une autopsie sera effectuée pour déterminer les causes du décès

Des nombreuses autorités administratives et religieuses présentes lors de ce moment, seul le gouverneur de la région du Centre, Naseri Paul Bea, a accepté de faire une déclaration à la presse. Celui-ci a fait savoir que l’enquête suivra son cours et qu’une autopsie sera effectuée pour déterminer les causes du décès et apporter des éléments supplémentaires susceptibles d’éclaircir les mystères qui pèsent encore sur cette mort tragique.

Mgr Jean Marie Benoît Balla avait été nommé à la tête du diocèse de Bafia qui représente plus de trois cent mille habitants, dont près de deux cent mille catholiques, pour 21 prêtres, en 2003. Mgr Jean Marie Benoît Balla est né en mai 1959 à Oweng (Mbalmayo). Il est originaire de Mbankomo dans le Département de la Mefou-Akono (province du Centre). En plus des études en philosophie et en théologie au grand séminaire de Nkolbisson, il est titulaire d’un diplôme en sciences sociales et en gestion obtenu à l’Institut catholique de Yaoundé. Il fût ordonné prêtre depuis 1987 par Mgr Jean Zoa. Il n’y a donc plus de doute. Il est bel et bien décédé.

© CAMERPOST – Toute reproduction interdite