Cameroun : 31 ans après la catastrophe du Lac Nyos, le souvenir demeure douloureux

21 août 1986 – 21 août 2017 : 31 ans après, les Camerounais évoquent la tragique nuit du 21 août 1986 qui fit environ 1800 morts et coûta la vie à plusieurs milliers d’animaux.

Cameroun : 31 ans après la catastrophe du Lac Nyos, le souvenir demeure douloureux
(Credit photo : Guillaume Genin)

Des messes de requiem dans l’Archidiocèse de Douala

Ce sont des demandes de messes par des fidèles familles et proches des morts de la catastrophe du Lac Nyos qui ont attiré notre attention ce lundi 21 août 2017 dans l’une des paroisses de l’Archidiocèse de Douala. « Il s’agit des messes de requiem pour le repos des âmes de nos proches. Nous le faisons chaque 21 août. Et à chaque fois c’est toujours douloureux d’évoquer ce triste souvenir », soulignent des citoyens interrogés.

En effet, il y a 31 ans un important volume de gaz carbonique s’échappait des profondeurs du lac de cratère de Nyos situé dans le département de la Mentchum, région du Nord-ouest et se répandait dans les vallées des villages environnants en provoquant la mort par asphyxie de près de 1800 personnes de tous les âges et de plus de 4000 têtes de bétail.

Des séquelles à vie même si la vie reprend son cours normal

Ce triste et douloureux anniversaire a également laissé des séquelles aux survivants qui avaient été déplacés et relogés loin des vallées voisines du lac Nyos. Ils n’ont cessé d’exprimer leur désir de retourner s’installer définitivement sur leurs terres. Des terres réputées fertiles et riches en pâturage. Après la vie difficile dans les camps de recasement, beaucoup retournent désormais à Nyos.

Des sources concordantes ont indiqué en avril 2016 que le risque d’explosion semble aujourd’hui écarté. Une opération de dégazage du lac avait été menée par une équipe de scientifique pour éviter un nouveau drame. Pour prévenir d’une nouvelle explosion, une équipe de scientifique avait installé des colonnes dans le lac pour le dégazifier. Des colonnes qui ont vocation à contenir les jets de gaz qui sortent du lac et peuvent exploser à nouveau avec la pression.

© CAMERPOST par Linda

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Cameroun : 31 ans après la catastrophe du Lac Nyos, le souvenir demeure douloureux"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Chaah Cyril

Triste

Michele Eugenie Mbog

Même après 1siècle rien ne sera oublié de ce jours

Ngassa Ortënce

C etait un choc

Lethisia Possi

Souvenir souvenir

wpDiscuz