Cameroun – 30e anniversaire du RDPC : Le message du président national à ses militants – 23/03/2015

Paul Biya, Président National du RDPC.
Paul Biya, Président National du RDPC.

Dans un message à ses militants à la veille de la célébration du 30e anniversaire du RDPC, le président national, Paul Biya constate que le parti a résisté à l’érosion du temps.

“Mes chers camarades

Le 24 mars prochain, Nous célébrerons le 30ème anniversaire de notre grand parti national.

Trente ans, c’est l’âge de la maturité, où l’on a encore la vigueur et l’enthousiasme de la jeunesse mais déjà le début de la sagesse. C’est surtout l’âge où tout parait possible et où l’on a envie d’entreprendre sans se laisser arrêter par un excès de prudence ou les obstacles prévisibles.

Je suis heureux de constater à ce sujet que le RDPC a bien résisté à l’érosion naturelle du temps et aux épreuves que notre pays a traversées. Il reste le socle sur lequel reposent à la fois notre unité nationale, nos aspirations démocratiques et notre progrès économique et social.

Mais revenons un instant en arrière. Quelle était la situation de notre pays en ce début de l’année 1985 ? Nous avions réussi à sortir d’une crise qui avait ébranlé notre société et nos institutions. Mais chacun sentait bien la nécessité d’un profond changement.

C’est à partir de cette aspiration qu’est né le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais ou RDPC. Dans cette association de termes, il y en a deux qui doivent retenir l’attention : rassemblement et démocratique.

Car tel était bien le défi qui nous était proposé : rassembler le plus largement possible notre peuple pour mettre la démocratie sur les rails.

Je n’entrerai pas dans le détail de ce qui a été un long et difficile cheminement pour atteindre ces deux objectifs. Mais aujourd’hui, en toute objectivité je crois que l’on peut dire que, pour l’essentiel, ils ont été atteints.

Nous sommes incontestablement une Nation, rassemblée autour de ses institutions, qui a fait de sa diversité une richesse. Le RDPC y a une large part de mérite. Certains de nos camarades ont choisi de créer d’autres formations. C’est leur droit et il est parfaitement respectable. Ils contribuent, eux aussi, à la bonne marche du système.

Nous sommes également un Etat démocratique doté d’institutions représentatives procédant d’élections libres et transparentes. Le premier, le RDPC a fait l’expérience du pluralisme.

On pourrait dire à cet égard qu’il a été le laboratoire de la démocratie du Cameroun. Qui aujourd’hui oserait prétendre que les Camerounais n’ont pas assimilé la culture démocratique ?

Le RDPC peut légitimement se déclarer satisfait de ce qui a été accompli.

Par la force des choses, le RDPC a hérité d’une responsabilité particulière. Immergés dans la population, ses militants se doivent d’être à l’écoute de celle-ci et de faire remonter à la direction du parti les aspirations et les doléances des simples citoyens. « Soldats de la démocratie », ils sont au service du peuple et non l’inverse. C’est ainsi que le RDPC, bénéficiant de la confiance des citoyens, restera fidèle à sa vocation originelle et pourra continuer à jouer le rôle historique qui est le sien.

Pour cela, il aura besoin de plus en plus de femmes et d’hommes de conviction, tant il est vrai que les institutions, aussi bonnes soient elles, ne valent que ce que valent ceux qui ont la charge de les animer.

Ces militantes et ces militants devront avoir pour seule ligne de conduite la satisfaction de l’intérêt général. Au sein du parti, ils auront à rationaliser la gestion, à responsabiliser les organes de bases et à maitriser les effectifs. Le parti devra également s’ouvrir largement aux nouvelles générations, porteuses d’idées neuves et de propositions innovantes.

Le Cameroun traverse actuellement une phase délicate de son histoire. Confronté à la pression de Boko Haram à ses frontières septentrionales, en même temps qu’il consacre d’énormes efforts à la relance de la croissance pour rester sur la trajectoire de l’émergence, le gouvernement doit pouvoir compter sur l’appui sans restriction de l’ensemble de la population. De tous les horizons du pays et de tous les milieux, des messages de soutien lui parviennent.

Dans ce processus de rassemblement des forces vives de la Nation, le RDPC a une nouvelle fois l’occasion d’apporter sa contribution à la manifestation de notre unité nationale. Je ne doute pas un seul instant qu’il sera à la hauteur de sa tâche.

Je souhaite à toutes et à tous un heureux et joyeux anniversaire.”

Source : © Cameroon tribune

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz