Cameroun : 2,3 milliards de Paris pour l’informatisation de l’ état-civil

René Emmanuel Sadi, ministre camerounais de l’Administration territoriale et de la décentralisation (MINATD) | Ph. Archives
René Emmanuel Sadi, ministre camerounais de l’Administration territoriale et de la décentralisation (MINATD) | Ph. Archives

La France a octroyé un don de 2,3 milliards de francs CFA au Cameroun pour lui permettre de procéder à la réforme de son état-civil à travers l’informatisation de son fichier, a appris APA lundi.

Ficelé au terme des travaux de la deuxième session du comité de pilotage du programme de réhabilitation de l’état-civil piloté par le ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation (MINATD), cet appui de la France rentre dans le cadre de la 3e phase du Contrat-Désendettement-Développement (C2D).

Grâce à un don français, le Bureau national de l’état civil (BUNEC) a lancé une étude-pilote portant sur la numérisation des actes d’état civil.

En plus de la mise en œuvre du programme et surtout, l’évaluation de la mise en œuvre du plan stratégique d’amélioration du système d’enregistrement des faits d’état civil, il est question de mettre un accent sur la recherche des données et la collecte des informations, la réforme du cadre juridique et institutionnel, la sensibilisation et la formation des acteurs, etc.

L’objectif recherché est d’aboutir à un schéma directeur d’informatisation de tout le système sur l’ensemble du territoire.

Sa mise en œuvre sera assortie d’une vaste campagne de sensibilisation à l’intention des acteurs-clés du système.

© CAMERPOST avec © APA