Cameroun : 150 milliards de FCFA exigés à MTN et Orange pour le renouvellement des licences – 27/01/2015

Jean Pierre Biyiti Bi Essam, ministre camerounais des Postes et Télécommunications (Minpostel).
Jean Pierre Biyiti Bi Essam, ministre camerounais des Postes et Télécommunications (Minpostel).

Le gouvernement camerounais a demandé à deux entreprises de téléphonie mobile, en l’occurrence, la multinationale sud-africaine Mobil telephon network (MTN) et la firme française ORANGE, de verser au trésor public 150 milliards de francs CFA afin de procéder au renouvellement de leur licence d’exploitation.

Une exigence de l’Etat qui ne semble pas arranger les deux opérateurs qui auraient proposé de payer plutôt 75 milliards de francs CFA.

Des propositions qui interviennent au moment où la licence d’exploitation accordée à MOBILIS, puis rachetée par ORANGE est arrivée à expiration depuis le 15 janvier 2015, alors que la licence de MTN arrive à expiration le 15 février prochain.

Les deux entreprises qui ont longtemps évolué en duopole dominent le secteur de la téléphonie mobile au Cameroun avec plus de 16 millions d’abonnés au 31 décembre 2014 selon des chiffres de l’Agence de régulation des télécommunications (ART).

En septembre dernier, le gouvernement camerounais a accordé deux autres licences d’exploitation de téléphonie mobile, en l’occurrence, à la société VIETTEL, filiale du groupe vietnamien éponyme, et dont le nom commercial est NEXTELL, et à l’opérateur publique, la Cameroon telecommunications (CAMTEL), portant désormais à quatre, le nombre d’opérateurs téléphoniques mobiles dans le pays.

© CamerPost avec © APA