Cameroun : 150 étudiants de l’université de Buéa toujours en garde à vue

150 étudiants de l'université de Buéa toujours en garde à vue | Ph. © Facebook/DR
150 étudiants de l’université de Buéa toujours en garde à vue | Ph. © Facebook/DR

Quelque 150 étudiants de l’université de Buéa interpellés depuis lundi dernier, lors d’une grève déclenchée pour le paiement d’une prime spéciale de 50 000 francs CFA octroyée par le gouvernent, seraient toujours détenus dans les locaux de la police et de la gendarmerie, d’après les associations des étudiants.

Les associations de défense des droits de l’homme et autres, notamment l’Association de défense des droits des étudiants du Cameroun (ADDEC) et la University of Buéa student union (UBSU) exigent la libération « sans condition » des étudiants interpellés.

Lesdites associations « condamnent énergiquement des actes de violence sexuelle, notamment le viol », sur une étudiante de 17 ans par les policiers qui ont envahi le campus en violation de l’enceinte de l’Université.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Cameroun : 150 étudiants de l’université de Buéa toujours en garde à vue"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Christian Gabinou

Pays de mèrd ou ai la liberté d’expressions faut les relâché.. .il on bient le droit de ce plaindre mais vous navé pas le droit de leurs interpellé mais mèrd.. chaque chose a une fin…

Alain Tchoyi

Notre Roi Paul Biya nous oprime apauvris balance nous divise craie le tribalisme comme il veut .on va dire a qui

William Soka

Chaque chose a un debut et une fin

Bernard Patsakoi

la liberté d’expression a sa limite, le gvmt a role et le droit de le recadrer. avoir la liberté d’expression ne veut pas dire etre sauvage. jai honte de voir les etudiants et les avocas reagissent de telles sortes je me demande si c’est vraiment se sont des intellectuels. la violance na jamais resolu le pblm au contraire ce de l’enpirer

Bernard Patsakoi

prenons l’exemple, lorsqu’un fils reclame klk chose à son père quel methode doit’il opté? la rebelion et la violence? ou l’humilité et la douceure?

Bernard Patsakoi

chez nous si le fils se comporte comme les etudiants et les avocats ont reagit, le père doit le renier il ne fera plus parti de son fils parceque c’est adepte de diable

Kewou Pierre

il n’y a aucune logique dans ce que vous dite , ce nos freres raclement c’est dit tout bas mais s’ils l’ont fait c’est avec des raisons bien evidentes alors si vous n’etes pas social repecter au moins leur droit sans leur diaboliser

Bernard Patsakoi

Kewou pierre, stp allons le chien par son nom le chat par son nom, je sais que tu es un père d’enfants , pour toi la meilleure facon que ton fils doit sexprimer pour reclamer quelques chose c’est la violence et la rebelion? si oui ou non reponds que tes enfants te lisent.

Bernard Patsakoi

on ne refuse pas quon doit reclamer mais reagissons comme les intellectuels comportons nous comme un enfant avec son père. il y a plusieurs facons d’ammener klk à comprendre et accepter ce quon veut

Francisco Yumba

Il doit en finir avec les terroristes… Pas de simple étudiants non armées….

Bruno Ella Mvogoh

ils vont sauf que témoigner !

Philippe Ndjida

Ils attirent le diable par la queues.on ne réclame jamais dans la violence.

Philippe Ndjida

Leur regard ressemble aux bokoharam

Ratus Tsanga

Parlez aussi des étudiantes qui se font violer pendant ces manifestations

Ndjataga Bedezo

Ah s’en tout cas c pays de popol personne peut nier le contraire fermé vos gueules les étudiants le camer n’a pas besoin du grève les cons OK??

wpDiscuz