Cameroun : 14 morts dans un nouvel attentat-suicide à Maroua dans l’Extrême-Nord – 26/07/2015

Il s'agit du deuxième attentat perpétré à Maroua en quatre jours, le premier avait fait 13 morts. | © AFP / STRINGER
Il s’agit du deuxième attentat perpétré à Maroua en quatre jours, le premier avait fait 13 morts. | © AFP / STRINGER

Un attentat à la bombe a tué 14 personnes samedi soir, à Maroua au Cameroun, selon un premier bilan. Mercredi, une attaque kamikaze avait déjà fait 13 morts dans cette même ville du nord du pays.

Il s’agit de la deuxième attaque kamikaze perpétrée à Maroua en quatre jours. Au moins 14 personnes ont été tuées samedi soir dans un attentat à la bombe contre un bar de Maroua, au Cameroun, selon des sources sécuritaires. L’attaque n’a pas été revendiquée. Mercredi, deux femmes kamikazes avaient tué 13 personnes en se faisant exploser au marché central de Maroua et dans un quartier voisin.

Autour de 21h30 heure locale (22h30 en France), “on était à 14 morts” à la suite de l’attentat à la bombe qui a visé un bar très fréquenté de Maroua, a déclaré sous couvert de l’anonymat un responsable militaire déployé dans la ville dans le cadre de la lutte contre la secte islamiste nigériane Boko Haram. “Il y a de nombreux blessés, mais ce n’est que demain (dimanche) qu’on sera en mesure de donner un bilan plus précis”, a ajouté le responsable militaire.

“C’est la psychose”

Il était 19h45 samedi lorsqu’un homme a “lancé une bombe” en direction d’un bar du quartier de Ponré. “Je me trouvais à environ 200 mètres du lieu de l’explosion”, a indiqué cette source. “L’auteur de l’attentat s’est enfui après avoir lancé la bombe. Des riverains non atteints se sont mis à sa poursuite, mais il a fait exploser une grenade de protection”, a relaté la source.

Un policier dépêché sur le lieu de l’attaque a déclaré avoir dénombré “12 corps” peu après l’attentat. Un habitant de la ville a évoqué “une forte explosion”. “Nous avons appris qu’il y a eu une attaque au grand bar le ‘Boucan’ (lieu de réjouissance très fréquentée notamment dans la nuit)”, a témoigné cet habitant. “C’est la psychose”, a-t-il dit.

Source : © L’Express.fr