Cameroun – 11 février 2016 : Comment s’organise la jeunesse Islamique ?

Jeunesse Islamique | © CAMERPOST/Anne Mireille Nzouankeu
Jeunesse Islamique | © CAMERPOST/Anne Mireille Nzouankeu

L’hôpital de district de la cité verte connaît une activité peu ordinaire le jeudi 4 février 2016. Une vingtaine de jeunes s’affairent à mettre de la propreté dans cet établissement hospitalier. Ils sont armés de houe, des machettes et des râteaux. Certaine lavent le sol, d’autres vident les poubelles devant des regards surpris des malades. Ils bénéficient de l’encadrement et de l’appui de la surveillance générale de l’hôpital.

En fait, ces jeunes sont membres, pour l’essentiel, de la Jeunesse Islamique du Cameroun (Jic). Cette organisation de la société civile musulmane, légalisée dans les années 90, veut se démarquer au cours de cette semaine de la jeunesse, la cinquantième édition.  Elle revendique une longue expérience dans l’encadrement de la jeunesse et dans la promotion des valeurs de l’Islam, telles que la paix, la tolérance, la discipline, l’éduction etc.

Tout commence le mercredi 3 février 2016. Elle invite une association chrétienne pour une rencontre sportive au stade Kameni à Ngoa Ekellé pour un match de football. Celle-ci s’est excusée à la dernière minute. Le match a tout de même eu lieu avec une équipe mixte, (musulmans et non musulmans) des jeunes de Foumban dans le Noun. Ces jeunes se sont joints d’ailleurs à la JIC pour l’investissement. D’autres jeunes camerounais de confession chrétienne faisaient partie de ces volontaires.

 Après des travaux manuels, la JIC organise, le vendredi 5 février, une conférence débat à Yaoundé sous le thème : « Comment profiter de sa jeunesse ». La conférence sera animée par un théologien musulman et un sociologue chrétien.  Le samedi, les jeunes se rendront au cimetière municipal non loin de Soa, pour une autre activité manuelle.

La Jic n’est pas la seule à prendre des initiatives en cette période. La Cameroon Muslim Women Association (CAMWA) organise la « journée du jeune musulman » le 7 février à Cradat à Yaoundé. Il sera question, selon les organisateurs, de parler de la « place du divertissement dans l’Islam ». Il est aussi prévu des ateliers et exposition. Le public aura aussi droit au concours de la mémorisation du Coran, des jeux etc.

 

© CAMERPOST par Ousmane Biri

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz