Cameroon Business Forum : Philemon Yang donne le coup d’envoi ce lundi à Douala – 09/03/2015

Le Premier Ministre, Philémon Yang, va donner le coup d’envoi du Cameroon Business Forum ce lundi à Douala. | Photo d'archives
Le Premier Ministre, Philémon Yang, va donner le coup d’envoi du Cameroon Business Forum ce lundi à Douala. | Photo d’archives

Le Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang, va parler du climat des affaires ce jour dans la capitale économique. D’ailleurs depuis son arrivée dimanche à Douala, on note une effervescence dans le milieu des affaires. La plupart des membres du gouvernement en charge des questions économiques ont répondu présent, les capitaines d’industries et les partenaires au développement sont en bonne place dans la concertation qui sera lancée dans quelques heures à l’hôtel Sawa, ils vont prendre part aux travaux de la 6e édition du Cameroon Business Forum (CBF). Il s’agit d’un mécanisme de dialogue public-privé qui œuvre dans un souci d’appuyer le gouvernement dans l’accomplissement de ses efforts pour soutenir la croissance à travers l’amélioration du climat des affaires et la dynamisation du secteur privé. La sixième session du Forum intervient près d’un an après la tenue de la cinquième assise en mars 2014 à Douala. Le Forum constitue l’instance suprême d’arbitrage et de validation du CBF.

Pour cette édition, on suivra de près la mise en œuvre des réformes. Le thème proposé, « Soutenir la croissance à travers la mise en œuvre effective des réformes », s’inscrit du reste dans une nouvelle approche adossée sur le concept de la gouvernance économique, qui au travers des valeurs qu’il véhicule, apparaît aujourd’hui comme une nécessité pour consolider les acquis et asseoir les jalons d’une croissance soutenue. Au total, 36 recommandations, couvrant douze(12) chantiers de réformes ont été adoptées au cours de la cinquième session du forum intervenue en mars 2014 à Douala. Parmi ces recommandations, on compte 6 nouvelles et 30 reconductions, dont certaines ont fait l’objet de requalifications. Compte tenu du faible niveau d’exécution des recommandations au cours de l’année dernière, il avait été décidé d’accorder une priorité à la finalisation des chantiers en cours, en limitant le nombre de nouvelles propositions de réformes.

Au 31 décembre 2014, on sait que 18 recommandations sur 36 sont soit exécutées, soit en cours de finalisation, soit ont un taux de réalisation de 50,0%. Il est également question de se projeter sur l’avenir proche en termes de perspective, en tenant compte des chantiers non- achevés ou qui doivent être améliorés, et surtout, de jeter les bases des axes d’interventions préconisés à moyen et court termes, en tenant compte des préoccupations prioritaires du secteur privé et des contraintes de faisabilité ou de ressources disponibles.

La capitale économique abrite la 6e édition du Cameroon Business Forum dans un contexte international marqué par une sensible embellie du Cameroun dans le classement Doing Business 2015 (158e en 2014 et 168e en 2013). De l’avis des experts, si le Cameroun a enregistré deux réformes, il convient de préciser que cette progression dans le classement est davantage due au changement de méthodologie par les évaluateurs Doing Business. Mais il convient également de relever le faible rythme d’implémentation des réformes ou encore de nombreux dysfonctionnements dans leur mise en œuvre effective sur le terrain. Tous les acteurs ont donc intérêt à se mobiliser pour une application effective des réformes, afin de soutenir la croissance.

Source : © Cameroon Tribune

Par Armand ESSOGO

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz