Café – Cameroun : le CICC annonce un plan de sauvetage de 750 millions de FCfa pour la filière café

Pendant 5 ans, à compter de cette année 2014, le Conseil interprofessionnel du cacao et du café du Cameroun (CICC) va encourager la production du café dans le pays grâce à des appuis multiformes aux producteurs, d’un montant total de 150 millions de francs Cfa par an, soit 750 millions de francs Cfa à la fin du plan de sauvetage annoncé lors du lancement de la nouvelle campagne caféière.

CICC_cameroun
Cette opération vise à sortir de sa torpeur une filière qui a vu sa production chuter de plus de 56% en un an. En effet, entre les campagnes 2011-2012 et 2012-2013, la production caféière nationale est passée de 38 000 tonnes à 16 000 tonnes, soit le tiers de la production de 1986 (140 000 tonnes), faisant désormais du Cameroun le 30ème producteur mondial, souligne-t-on au CICC.

A l’origine de cette dégringolade de la filière café, les experts invoquent non seulement le changement climatique, mais également le désintérêt des producteurs. Certaines sources au sein de la filière incriminent la marginalisation du café par rapport au cacao en termes d’appuis et subventions diverses, ainsi que le vieillissement des plantations et des producteurs.

Les grandes coopératives de producteurs de café, disséminées dans les grandes zones de production (Littoral, Ouest, Centre, Sud et Est), sont également accusées par certains experts, de capter d’importants financements qui ne sont pas réinvestis dans la production, mais dépensées dans le fonctionnement quotidien de ces structures qualifiées de budgétivores.

Avec Agence Ecofin

Vous aimez ? Partagez !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz