Burundi : l’ONU exhorte les autorités à respecter les droits de l’homme – 03/05/2015

 Le président du Burundi,  Pierre Nkurunziza | Photo d'archives
Le président du Burundi, Pierre Nkurunziza | Photo d’archives

Des experts de l’ONU ont condamné jeudi les violences pré-électorales au Burundi et « exhorté les autorités à respecter les droits de l’homme, y compris la liberté d’expression et le droit de réunion pacifique », indique un communiqué parvenu jeudi à APA.

A propos des violences relevées ces derniers jours lors de manifestations contre la candidature du Président sortant, Pierre Nkurunziza, pour briguer un troisième mandat présidentiel, les mêmes experts ont demandé qu’une « enquête approfondie et indépendante soit menée sur les violations des droits de l’homme commises afin que les auteurs soient traduits en justice ».

Des morts violentes, des « arrestations arbitraires » et des intimidations, ainsi que la fermeture de médias, ont été enregistrés dans le contexte des manifestations anti-troisième mandat de Pierre Nkurunziza suite à la répression des manifestations avec des armes à feux à balles réelles, des grenades et des gaz lacrymogènes.

Au vu de cette situation, les experts déclarent : « Nous exhortons toutes les parties à résoudre leurs différends par le dialogue, à éviter d’utiliser un langage incendiaire ou des discours haineux, et à renoncer à la violence. Cet appel est également fait aux différentes parties des forces de sécurité du pays, lesquels doivent remplir leur fonctions d’une manière non partisane », ont déclaré les experts internationaux.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz