Burkina : Les militants de l’ex-parti au pouvoir exhortés à « occuper sainement » le terrain politique – 09/01/2015

Assimi Kouanda, secrétaire exécutif national du CDP. © aOuaga.com par A.O
Assimi Kouanda, secrétaire exécutif national du CDP. © aOuaga.com par A.O

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), ex-parti au pouvoir au Burkina Faso, invite ses militants à ‘’occuper sainement’’ le terrain politique, a annoncé le Secrétariat exécutif national (SEN), à travers un message dont APA a reçu copie vendredi.

Dans le message, les premiers responsables du parti saluent la décision des nouvelles autorités de la transition qui ont rétabli le CDP, quelques jours après l’avoir suspendu.

Le SEN du CDP invite alors ‘’les vaillants militants et militantes dans les différentes localités à se saisir de cette liberté d’action retrouvée pour occuper sainement le terrain politique”.

Analysant la situation politique nationale, le CDP dit avoir pris acte de l’engagement des Autorités de la Transition d’organiser des élections couplées (présidentielle-législatives) en 2015, avant les élections municipales.

A lire le message du CDP, les tâches immédiates seront bientôt exécutées afin de répondre aux attentes pressantes des militantes et militants du parti.

Il s’agit des sorties de la Direction politique nationale (BPN) dans les 45 provinces et les 370 communes du pays, de la convocation d’une session du BPN, afin d’analyser la situation, dégager les actions à mener et programmer la tenue du prochain du Congrès ordinaire du Parti.

Tirant toutes les leçons des évènements des 30 et 31 octobre 2014, de la suspension du parti intervenu le 15 décembre 2014 et sa levée, le 31 décembre 2014, les membres du SEN ont réitéré un message ‘’d’apaisement et de réconciliation à l’ensemble du Peuple burkinabè, aux partis et formations politiques, quel que soit leur bord et aux diverses composantes de la société civile”, peut-on lire dans le document.

© CamerPost avec © APA