Burkina Faso : Où est passé Blaise Compaoré ? – 01/11/2014

Kwa sasa Katiba ya Burkina faso haimruhusu rais Blaise Compaoré kugombea katika uchaguzi wa rais. REUTERS/Noor Khamis
Kwa sasa Katiba ya Burkina faso haimruhusu rais Blaise Compaoré kugombea katika uchaguzi wa rais.
REUTERS/Noor Khamis

Depuis l’annonce de sa démission ce vendredi 31 octobre, personne ne sait où se trouve l’ex-chef d’Etat burkinabè. Selon certaines sources, il serait au Ghana, mais il est possible qu’il soit encore sur le territoire burkinabè. La question se pose également pour les proches de Blaise Compaoré.

Toute la journée, ce fut une des questions qui était sur toutes les lèvres des Burkinabè. Très vite, après l’annonce de sa démission, certains médias nationaux ont répercuté des rumeurs, selon lesquelles l’ex-président de la République, à bord d’un 4X4 et escorté d’un véhicule blindé léger, aurait quitté le palais présidentiel, en direction de la route de Pô, une des dernières villes burkinabè avant la frontière ghanéenne, où l’ex-président aurait pu trouver refuge. Selon le numéro 2 de la garde présidentielle, Blaise Compaoré est dans un « lieu sûr » et son intégrité « physique et morale est assurée »

Autre hypothèse : l’ex-occupant de Kossyam serait toujours en territoire burkinabè, mais quoi qu’il en soit, sa sécurité est assurée, selon une source militaire que nous avons pu joindre. D’autres sources contactées par RFI, mentionnent que l’épouse de l’ex-chef d’Etat, Chantal Compaoré, aurait rejoint la Côte d’Ivoire où elle est née. Un départ qui serait antérieur au mouvement d’insurrection de jeudi matin.

L’ex-première dame aurait rejoint il y a plusieurs jours déjà Abidjan. Enfin, en ce qui concerne le frère de Blaise Compaoré, François, et la belle-mère de ce dernier, Alizéta Ouédraogo, tous deux auraient quitté précipitamment le pays, pour une destination plus au sud du Burkina Faso.

Une série de tweets provenant du compte de Blaise Compaoré

Le compte Twitter de Blaise Comaporé, après 8 heures de silence, a de nouveau connu une activité en find e journée, avec une série de messages, dont le premier était intitulé : « Appel du président Compaoré à la paix et à l’Union du Faso ». Une série de messages qui énonce les raisons de sa démission et appelle l’union des Burkinabè. Il est cependant impossible de garantir ici qu’il s’agit véritablement de messages provenant du président, son compte ayant par exemple pu être piraté.

Source : RFI

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz