Burkina Faso : L’ONU salue l’accord sur le principe d’une transition menée par les civils – 07/11/2014

Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’ONU.
Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’ONU.

L’Organisation des nations unies (ONU) se félicite de l’adoption d’un accord sur le principe d’une transition d’un an menée par les civils et qui aboutira à la tenue d’élections démocratiques en novembre 2015.

Le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon a félicité dans un communiqué “toutes les parties prenantes burkinabè pour leur sens de responsabilité et leur volonté d’engager un dialogue constructif”.

IL encourage, en outre, toutes les parties à continuer d’utiliser le dialogue pour parvenir rapidement à un accord sur une personnalité civile de premier plan pour mener le processus de transition.

Par ailleurs, Ban Ki-Moon s’est félicité des efforts de la médiation conjointe “menée par les Nations Unies, l’Union africaine et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (…), ainsi que l’appui des partenaires internationaux pour assurer un processus de transition pacifique et en douceur au Burkina Faso”.

Mercredi dernier, trois chefs d’Etat de la sous-région, à savoir, les présidents ghanéen John Dramani Mahama, nigérian Goodluck Jonathan et sénégalais Macky Sall, étaient à Ouagadougou, dans le cadre d’une mission conjointe, de l’Organisation des Nations unies (ONU), de l’Union africaine (UA) et de la CEDEAO.

Les trois personnalités ont échangé avec les différentes composantes de la société burkinabè, dans le but de trouver un président de transition.

Le Président Blaise Compaoré a rendu sa démission vendredi dernier, en mi-journée, suite à une insurrection populaire entamée jeudi et consécutive à la volonté de l’ex- camp présidentiel de modifier l’article 37 limitant le nombre de mandats présidentiels à deux.

Après des tergiversations au sommet de la hiérarchie militaire, la présidence de la transition est, pour le moment, entre les mains du lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida, précédemment n°2 du Régiment de sécurité présidentielle (RSP).

Au cours d’une conférence de presse, jeudi à Ouagadougou, le lieutenant-colonel Zida a annoncé qu’une charte de la transition est en train d’être mise en place.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz