Burkina Faso : L’ex-otage australienne Jocelyn Eliott est à Ouagadougou

L'ex-otage australienne Jocelyn Eliott est à Ouagadougou | DR
L’ex-otage australienne Jocelyn Eliott est à Ouagadougou | DR

L’Australienne Jocelyn Elliot, qui avait été enlevée en compagnie de son mari à Djibo (Sahel du Burkina Faso) le 15 janvier dernier par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), puis libérée samedi au Niger, est actuellement à Ouagadougou, a-t-on constaté, ce lundi matin.

L’ex-otage australienne est arrivée à l’aéroport international de Ouagadougou, vers 7 heures 30 minutes, en compagnie de la ministre des Affaires étrangère du Niger.

La délégation a été accueillie à l’aéroport par le ministre burkinabè des Affaires étrangères, Alpha Barry, puis a été conduite au palais présidentiel où elle a été reçue par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

C’est samedi, dans la soirée, que les médias ont donné l’information selon laquelle l’otage a été libérée lors d’un déplacement du président nigérien Mahamadou Issoufou à Dosso (au Niger).

Agée de plus de 80 ans, Jocelyn Eliott avait été kidnappée en même temps que son mari, Kenneth Elliot (82 ans), le jour-même de l’attaque terroriste qui a frappé Ouagadougou.

Le couple, très connu des populations, dirigeait un dispensaire à Djibo, dans la région du Sahel, au Nord du Burkina Faso, depuis plus de 40 ans.

On ignore encore les circonstances exactes de la libération de Mme Elliot, ainsi que le rôle joué par le Niger dans les négociations. Quant à son mari, l’on est sans nouvelle de lui.

Son pays d’origine, l’Australie, rapporte les médias, s’est félicité de la libération de Jocelyn.

Le Premier ministre australien Julie Bishop dont les propos ont été rapportés par certaines radios, a remercié le Burkina Faso et le Niger pour leurs efforts dans la libération de Jocelyn.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz