Burkina Faso : La charte de la transition officiellement signée – 17/11/2014

Henry Ye remet au Lieutenant-Colonel Isaac Zida le texte de la Charte de la transition signée dimanche © Issouf Sanogo/AFP
Henry Ye remet au Lieutenant-Colonel Isaac Zida le texte de la Charte de la transition signée dimanche © Issouf Sanogo/AFP

La charte de la transition au Burkina a été signée dimanche soir à Ouagadougou par les forces de défense et de sécurité et les forces vives de la nation, marquant la remise du pouvoir par l’armée aux civils.

« En ce jour, je voudrais saisir l’occasion de cette cérémonie consacrant la signature de la Charte de la transition, pour rendre un vibrant hommage à notre peuple dont la grandeur s’est illustrée à bien des égards, forçant respect et admiration de tous les peuples épris de démocratie, de liberté et de progrès », a déclaré le lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida peu avant de parapher le document.

La charte qui avait été validée jeudi dernier par les forces de défense et de sécurité a également été signée par le chef de file de l’opposition politique burkinabè Zéphirin Diabré, un représentant de l’ex-majorité Amadou Dabo et un membre de la société civile, Luc Marius Ibriga.

L’actuel homme fort du Burkina Faso a salué les forces vives de la nation y compris l’armée pour leur « patriotisme et leur attachement à la construction de la nation libre, forte, solidaire et prospère ».

La signature de la charte s’est faite devant le corps diplomatique, les leaders coutumiers et religieux, le président de la commission de la CEDEAO Kadré Désiré Ouédraogo dans une « Maison du peuple » à moitié pleine.

Ce document tiendra de feuille de route pour le nouveau gouvernement dont le président sera connu tard dans la nuit de cve dimanche. Le diplomate Michel Kafando, l’Archevêque Paul Ouédraogo et la fonctionnaire internationale Joséphine Ouédraogo, comptent parmi les personnalités pressenties pour conduire, durant une année, la phase de transition au Burkina, a appris APA, dimanche auprès du secrétariat a été mis en place à cet effet.

Burkina Faso : Un Archevêque, une fonctionnaire internationale et deux journalistes postulants à la présidence de la transition

Composé de la société civile, des Forces armées et des partis politiques, pour recevoir les candidatures le secrétariat a également enregistré les dossiers de de deux journalistes ll s’agit de Newton Ahmed Barry, rédacteur en chef du bimensuel ‘’L’Evènement” et de Chériff Sy, directeur de publication de l’hebdomadaire ‘’Bendré”.

Au nombre de 23 personnalités, les membres du Conseil de désignation du président de la transition sont issus de la société civile (5 membres), des partis politiques (5 membres), des autorités coutumières et religieuses (8 membres) et des forces de défense et de sécurité (5 membres).

L’ex-président du Faso Blaise Compaoré a été évincé du pouvoir le 31 octobre après 27 ans de règne.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz