Burkina Faso : Isaac Zida «assume les responsabilités de l’Etat de transition» – 01/11/2014

Le lieutenant-colonel Zida harangue la foule, le 31 octobre 2014 à Ouagadougou. REUTERS/Joe Penney
Le lieutenant-colonel Zida harangue la foule, le 31 octobre 2014 à Ouagadougou.
REUTERS/Joe Penney

Depuis ce vendredi 31 octobre, le pays comprend que deux militaires se disputent le pouvoir, chacun y allant de sa déclaration publique. Une partie de la société civile a apporté publiquement son soutien à Issac Zida. Quant à l’opposition, elle assure qu’elle n’a pas été consultée. Et certains leaders ne cachent par leur méfiance vis-à-vis de ces militaires soupçonnés d’être aux ordres du président déchu. Tôt dans la nuit du 1er novembre, le lieutenant-colonel Zida a fait une annonce officielle, déclarant « assumer les responsabilités de l’Etat de transition. »

Les heures sont données en temps universel (TU)

2h51 : Blaise Compaoré est « dans un lieu sûr », annonce le lieutenant-colonel Zida. Son « intégrité physique et morale est assurée »

2h22 : Annonce officielle du lieutenant-colonel Zida : le numéro 2 de la garde présidentielle « assume les responsabilités de chef de la tansition et de chef de l’Etat » Il entend définir « de manière consensuelle (…) et avec l’ensemble des partis politiques et des organisations de la société civile, les « contours » et « contenus » d’une « transition démocratique apaisée ».

Quelques heures après avoir annoncé la suspension de la Constitution le lieutenant colonel Zida a de nouveau pris la parole, en début de soirée, devant la foule à son quartier général. Il a notamment annoncé le maintien du couvre-feu de19 h à 6 heures du matin. Précisant que les forces de sécurité et de défense seraient fermes. Il a également annoncé la fermeture des frontières terrestres et aériennes au nom de la « sécurisation du territoire national. » Il a fait une annonce officielle dans la nuit du premier novembre.

Source : RFI

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz