Burkina Faso : Forces de l’ordre et manifestants s’affrontent à Ouagadougou – 28/10/2014

Blaise compaoré, le président burkinabè.
Blaise compaoré, le président burkinabè.

Les forces de l’ordre et des manifestants se sont affrontés ce mardi dans la capitale burkinabè, après la marche de l’opposition contre le projet de Blaise Compaoré d’abroger l’article 37 de la constitution ce qui lui permettrait de briguer un autre mandat en 2015 alors qu’il est resté 27 ans à la tête du pays

« La guerre est ouverte » lance un homme torse nu et mouchoir imbibé d’eau qui couvre presque le visage. Avec ses camarades et plusieurs groupes de manifestants ils ripostent au coup de gaz lacrymogène lancés par les forces de l’ordre.

Les forces de l’ordre armées de gaz lacrymogènes et de camion-lance-eau engagent par moment des courses poursuites contre les manifestants. Aussitôt chassés, les jeunes reviennent à la charge.

Dans les quartiers de la capitale des barricades de manifestants paralysent la circulation. Par endroits quelques pneus brulés, des troncs d’arbres et des morceaux de béton sont aperçus sur les artères. La ville est paralysée.

Les affrontements ont commencé après la fin du discours du chef de file de l’opposition, Zéphirin Diabré, à la fin de la marche, et au cours duquel il a demandé d’éviter les casses et la violence.

Les images postées sur les réseaux sociaux montrent le monument de Blaise Compoaré à Bobo-Dioulasso, la seconde ville du Burkina Faso, terrassé par les manifestants.

D’autres villes du pays sont sous la même effervescence selon les informations.

© Camer Post avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz