Burkina Faso : Fin en queue de poisson du championnat national A de cyclisme – 06/07/2015

Fin en queue de poisson du championnat national A de cyclisme du Burkina Faso | DR
Fin en queue de poisson du championnat national A de cyclisme du Burkina Faso | DR

Le championnat national burkinabè de cyclisme s’est terminé dimanche sur l’Avenue Charles De Gaulle à Ouagadougou, dans un flou total avec la lourde chute du vainqueur de l’édition dernière, Salfo Bikienga.

A quelques 50 mètres de l’arrivée, un sprint fou s’est lancé entre les concurrents, chacun dans la roue de l’autre, avec les ténors du cyclisme burkinabè aux avants postes : Rasmané Ouédraogo, Saidou Bamogo, Yacouba Yaméogo ou Mathias Sorgho étaient là.

Salfo Bikienga de l’AS Bessel, n’ayant pas pu mieux se positionner, bascule côté droit pour se frayer un passage. Dans ce forcing tête baissée, il percute, à la lisière de la route, un de ses frères, Mahamadi Bikienga, venu le supporter, avant de terminer sa course sur le poteau du hangar-podium où sont installées les autorités.

Ce grave accident a divisé le vélo de Bikienga en deux parties, son casque de protection sur la tête en plusieurs morceaux, laissant le coureur baignant dans du sang. Il est transféré d’urgence à l’hôpital, mais ses supporters protestent, accusant un mauvais comportement des concurrents du jour et le manque de sécurité renforcée sur la piste de course.

Aucun résulté n’a été annoncé, mais nous avons pu obtenir le classement à l’arrivée au niveau de la fédération. C’est Saidou Bamogo de l’AJCK (une équipe de Koudougou, 100 km à l’ouest de Ouagadougou) qui a remporté ce championnat en 4h23mn02sec avec une moyenne de 37,637km/h devant son coéquipier Yacouba Yaméogo.

Partis de Ouagadougou tôt le matin pour rallier Korsimoro (81km au nord de Ouagadougou) en aller-retour, les 63 coureurs venus de 16 clubs du Burkina Faso devaient au retour effectuer 5 tours de pistes de 4,400km (22 km de plus) soit au total près de 185 km.

C’est Salfo Bikienga qui a annoncé les couleurs en remportant le premier point chaud de Ziniaré aux 30 premiers kilomètres avant que Mathias Sorgho ne prenne le relais en enlevant le sprint intermédiaire de Korsimoro. Au retour de Ouagadougou c’est Aziz Balboné qui était à la tête du peloton avec une moyenne de 37,287km/h avant que les choses ne changent à l’arrivée.

Tout le monde est dans le flou total et nul ne sait si le résultat sera prononcé pour que Saidou Bamogo succède à Salfo Bikienga. Selon le service de communication une conférence de presse serait en vue afin de situer tous les fans de la petite reine burkinabè.

© CamerPost avec © APA