Burkina Faso : Compaoré et ses ministres mis en accusation devant la Haute Cour de justice – 17/07/2015

Blaise Compaoré, le président, décu, du Burkina Faso. | Photo d'arvhives
Blaise Compaoré, le président, décu, du Burkina Faso. | Photo d’arvhives

L’ex-président burkinabè, Blaise Compaoré et plusieurs de ses ministres viennent d’être mis en accusation devant la Haute cours de justice par le Conseil national de la transition (CNT), a annoncé, vendredi à-t-on, une source proche de l’institution tenant lieu d’organe législatif de la transition au Burkina Faso.

Selon cette source, l’ancien président du Faso, déchu le 31 octobre 2014, a été mis en accusation par les députés du CNT pour ‘’faits de haute trahison et d’attentat à la constitution”.

C’était au cours d’une séance plénière, tenue hier jeudi et au cours de laquelle le CNT a examiné des résolutions portant mise en accusation de plusieurs personnalités de l’ancien régime Blaise Compaoré.

La séance se serait déroulée sans les députés de l’ex majorité et des députés membres de la Haute cour de justice.

Il ressort que tous les membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré, présents au Conseil des ministres du 21 octobre 2014 ayant adopté le projet de loi portant modification de la Constitution en son article limitant les mandats présidentiels, ont été également mis en accusation pour ‘’faits de coups et blessures volontaires, complicité de coups et blessures, assassinats et complicité d’assassinat”.

Les différentes résolutions adoptées par la majorité des députés votants (60 votants contre 3 abstentions), seront transmises au Procureur général près la Cour de cassation pour suite à donner.

Selon le président du CNT, Moumina Chériff Sy, cette institution introduira d’autres dossiers auprès de la Haute cour de justice lorsqu’elle en sera saisie.

© Camer Post avec © APA