Burkina Faso : le café-resto Cappuccino rouvert, 17 mois après les attentats

Burkina Faso : le café-resto Cappuccino rouvert, 17 mois après les attentats

Le café-restaurant Cappuccino, victime des attentats terroristes de Ouagadougou, en mi-janvier 2016, vient de rouvrir ses portes, 17 mois après l’attaque djihadiste, a-t-on constaté dans la capitale burkinabé.

Le ministre burkinabé des Infrastructures, Eric Bougouma, a procédé samedi à la coupure du ruban symbolique, marquant la réouverture officielle de l’infrastructure.

De l’avis du ministre, «cette réouverture symbolise la victoire de la vie sur la mort, la détermination de réussir dans un Burkina en paix, débarrassé de toutes les haines, de toutes les violences absurdes et inutiles».

« Nous montrons que nous faisons plus que résister au terrorisme», a dit le ministre qui avait à ses côtés d’autres membres du gouvernement.

La cérémonie officielle de réouverture du café-resto Cappuccino s’est déroulée en présence d’un public filtré. Celle destinée au grand public est prévue pour le jeudi 15 juin prochain.

Le Cappuccino était le dernier des quatre établissements attaqués encore fermé depuis les attentats.

En effet, le bar “Taxi-brousse”, où les assaillants s’étaient retranchés avant d’être abattus, avait rouvert deux semaines après l’attaque, suivi six mois plus tard de Splendid Hôtel où le commando avait également fait plusieurs blessés.

Le 15 janvier 2016, un commando de trois assaillants avait attaqué avec des armes automatiques des bars et hôtels du centre-ville de la capitale burkinabè Ouagadougou, tuant 30 personnes d’une dizaine de nationalités et faisant 71 blessés.

L’attaque avait été revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

© CAMERPOST avec APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz