Burkina-Faso : Blaise Compaoré renoue jeudi le dialogue avec l’opposition – 25/09/2014

Le président du Faso, Blaise Compaoré, rencontre à nouveau, jeudi, l’opposition politique et la majorité en vue de fixer le canevas d’un dialogue entre les composantes de la classe politique du pays, a-t-on appris à travers une déclaration du Chef de file de l’opposition politique (CFOP).

Blaise Compaoré, président du Burkina-Faso.
Blaise Compaoré, président du Burkina-Faso.

Dans la déclaration dont APA a reçu copie, mercredi, le Chef de file de l’opposition politique, Zéphirin Diabré, a rendu compte de l’audience du 23 septembre, avec Blaise Compaoré.

Il indiqué que le président Compaoré a annoncé qu’une autre réunion de concertation avec la majorité et l’opposition aura lieu le jeudi 24 septembre, lors de laquelle il (Blaise Compaoré) leur remettra «les termes de référence du cadre de concertation et en présentera le canevas».

« Tout en marquant sa disponibilité à contribuer au bon déroulement de ce dialogue, l’Opposition politique réaffirme, avec fermeté, son rejet de la modification de l’article 37 de la Constitution et l’organisation d’un référendum y relatif ainsi que de la mise en place du Sénat », a précisé Zéphirin Diabré le même texte.

Mardi, le président Blaise Compaoré a rencontré tour à tour des représentants de la majorité, de l’opposition et du Front républicain (composé de partis de l’opposition et de la majorité).

La rencontre est motivée par la situation politique nationale marquée par des tensions entre le camp présidentiel et l’opposition politique, sur la probable candidature de Blaise Compaoré à la présidentielle de 2015.

Le camp du parti au pouvoir multiplie des initiatives pour une modification de l’article 37 de la constitution burkinabè, afin de permettre à Blaise Compaoré dont le dernier mandat constitutionnel s’achève, de se représenter à la prochaine présidentielle.

Pendant ce temps, l’opposition s’active de son côté pour faire échouer toute tentative visant à faire sauter les verrous limitant à deux quinquennats le nombre de mandats présidentiels au Burkina Faso.

© Camer Post avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz