Boko Haram : le Parlement tchadien pour la poursuite de l’intervention de son armée au Cameroun – 22/05/2015

Le Parlement tchadien pour la poursuite de l’intervention de son armée contre Boko Haram  au Cameroun | DR
Le Parlement tchadien pour la poursuite de l’intervention de son armée contre Boko Haram au Cameroun | DR

Une résolution votée le 20 mai 2015 par l’immense majorité des députés tchadiens (123 voix pour, 14 contre et 3 abstentions) autorise la poursuite de l’intervention de l’armée tchadienne au Cameroun et au Nigéria, dans le cadre de la lutte contre la secte islamistes nigériane Boko Haram.

Cette résolution a été votée le jour même où un bataillon de 200 soldats tchadiens prenait part, aux côtés de leurs frères d’armes camerounais, à la grande parade militaire qui a ponctué la célébration de la 43ème fête nationale de l’Unité au Cameroun.

L’Etat du Cameroun entendait ainsi signifier sa reconnaissance à l’armée tchadienne, dont un détachement de 2500 hommes combat depuis janvier 2015 aux côtés des forces de défense camerounaises, afin d’éradiquer la secte islamiste nigériane Boko Haram, qui a conduit plusieurs incursions meurtrières dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, frontalière au Nigéria.

Cette intervention de l’armée tchadienne avait été votée pour la première fois par le parlement tchadien le 14 janvier 2015. Les députés ont de nouveau été sollicités le 20 mai dernier, selon nos sources, en vertu d’une disposition de la constitution tchadienne, qui stipule qu’au-delà de quatre mois d’intervention militaire, le gouvernement doit soumettre sa prolongation au vote de l’Assemblée nationale.

Source : © Investir Au Cameroun

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz