Banque européenne d’investissement : ouverture de bureaux au Cameroun et en Côte d’Ivoire – 16/07/2015

 La Banque européenne d'investissement compte déjà des bureaux dans six pays africains. | © DR
La Banque européenne d’investissement compte déjà des bureaux dans six pays africains. | © DR

La Banque européenne d’investissement (BEI) entend ouvrir des bureaux dans cinq nouvelles villes africaines, notamment Addis-Abeba (Éthiopie), Yaoundé (Cameroun), Abidjan (Côte d’Ivoire), Lusaka (Zambie) et Maputo (Mozambique) d’ici à la fin 2016.

La Banque européenne d’investissement compte doubler d’ici à la fin 2016 le nombre de ses bureaux en Afrique. L’institution financière des pays de l’Union européenne, qui dispose déjà de six représentations sur le continent – Pretoria, Dakar, Le Caire, Nairobi, Tunis et Rabat – entend s’installer dans cinq autres métropoles africaines d’ici à la fin 2016, a indiqué à Bloomberg Pim van Ballekom, vice-président de la BEI.

L’institution compte inaugurer son bureau à Addis Abeba (Éthiopie) durant ce mois de juillet, rapporte l’agence. D’ici à la fin de l’année, celui de Yaoundé (Cameroun) devrait ouvrir ses portes. Ceux d’Abidjan (Côte d’Ivoire), Lusaka (Zambie) et Maputo (Mozambique) devraient être ouverts l’an prochain.

Investissements

« L’Afrique est en croissance rapide. […] Il existe de nombreuses possibilités d’investissement dans l’énergie, l’eau, l’assainissement et l’agriculture », a déclaré Pim Van Ballekom cité par l’agence.

Pour l’instant, l’institution financière européenne ne réalise que 2,5 milliards d’euros d’investissements sur le continent chaque année, sur une enveloppe annuelle de 80 milliards d’euros, selon la même source. « Nous pourrions atteindre 10 milliards d’euros par an, mais cela dépend de la volonté des actionnaires », a expliqué le vice-président de la BEI.

Ces derniers sont les pays membres de l’UE, au premier rang de ceux-ci l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni et l’Italie (16,11 % du capital chacun), suivis de l’Espagne (9,66 %), de la Hollande et de la Belgique (4,46 % chacun).

Avantagueux

Créée en 1958 et basée au Luxembourg, la BEI finance des projets qui contribuent à réaliser les objectifs de l’Union, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de ses frontières, en levant sur les marchés des capitaux prêtés ensuite à des conditions avantageuses pour le financement des projets de l’UE. Environ 90 % des prêts de la BEI sont octroyés à l’intérieur de l’Union.

Source : © Jeune Afrique