Banque de technologie pour pauvres : un Rwandais à la tête du groupe de réflexion – 28/11/2014

Romain Murenzi. Photo d'archives
Romain Murenzi. Photo d’archives

Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a nommé l’universitaire rwandais Romain Murenzi au poste de président du Groupe de haut niveau qui sera chargé d’apporter des conseils sur les aspects organisationnel et opérationnel relatifs à la proposition de créer une banque pour les technologies et les sciences.

Cette banque sera un mécanisme de soutien aux technologies et à l’innovation qui s’adresserait particulièrement aux pays les moins avancés (PMA).

Romain Murenzi, directeur exécutif de l’Académie mondiale des sciences de Trieste (Italie), est un ancien ministre rwandais de l’Education, de la Science, de la Technologie et de la Recherche scientifique. Il a aussi été professeur invité à l’Université du Maryland(Etats-Unis) dans son Institut pour les études informatiques avancées

Ban Ki-moon a demandé à ce Groupe de haut niveau de présenter des recommandations pratiques sur cette question importante, ce qui pourrait donner un élan aux transformations structurelles et au développement durable dans les PMA.

Le Groupe de haut niveau a été créé en réponse à une demande faite à Ban Ki-moon par l’Assemblée générale de l’ONU, lors de sa 68-ème session, de mettre en place un panel chargé d’étudier la portée et les fonctions d’une banque des technologies dont la création avait été proposée lors de cette session, y compris les aspects organisationnels et les liens institutionnels de cette banque avec les Nations unies.

Le Groupe de haut niveau tiendra sa première réunion en février 2015. Il devrait soumettre son premier rapport à Ban Ki-moon pendant l’été 2015, en vue de sa transmission à l’Assemblée générale lors de sa soixante-dixième session.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz