La BAD réitère son ambition de financer l’extension du chemin de fer camerounais vers le Tchad

La BAD réitère son ambition de financer l’extension du chemin de fer camerounais vers le Tchad

Le président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, a redit l’ambition de son institution à participer au financement du projet d’extension du chemin de fer camerounais jusqu’au Tchad.

S’exprimant lundi, face à la presse du pays où il effectue une visite officielle, il n’a toutefois pas souhaité donner plus de détails sur la question, indiquant simplement que des pourparlers étaient en cours.

Voici une année, les autorités camerounaises faisaient en effet état de discussions autour dudit projet non seulement avec la BAD, mais également avec la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC), toutes les deux «intéressées» par son financement.

Les parties ont aussi annoncé le choix du groupe français Bolloré Africa Logistics, déjà concessionnaire du chemin de fer à travers la Cameroon Railways (Camrail), comme partenaire technique du projet en charge, entre autres, de trouver les financements nécessaires.

D’une longueur totale de 1400 kilomètres, l’extension, par ailleurs évaluée à 1400 milliards FCFA, partira du terminus de Ngaoundéré (Cameroun) pour la capitale tchadienne, N’Djamena.

La BAD, second bailleur de fonds du Cameroun dans le cadre du programme triennal de redressement économique, a aussi affirmé qu’elle contribuerait à hauteur de 150 millions de dollars au financement du barrage hydroélectrique de Nachtigal (Centre), le plus important du pays appelé à produire près de 400 mégawatts.

© CAMERPOST avec APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz