BAD – Banque mondiale : deux Camerounais promus

Albert Zeufack, économiste en chef de la Banque mondiale pour la région Afrique  | DR
Albert Zeufack, économiste en chef de la Banque mondiale pour la région Afrique | DR

Albert Zeufack officie comme économiste en chef de la Banque mondiale pour la région Afrique tandis que Célestin Monga vient d’être désigné chef économiste à la BAD.

L’expertise camerounaise vient à nouveau d’être reconnue au sein des institutions financières internationales. Avec notamment l’annonce, le 10 juillet dernier par la Banque africaine de développement (BAD), de la nomination de Célestin Monga en qualité de chef économiste et vice-président gouvernance économique et gestion du savoir. Une nouvelle fonction qui vient rallonger le CV de l’actuel directeur général adjoint de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI). Célestin Monga aura à mettre à contribution sa riche expérience d’économiste au service de la BAD qui vient d’entreprendre un programme de transformation du continent axé sur cinq grandes priorités.

Célestin Monga, chef économiste de la BAD | DR
Célestin Monga, chef économiste de la BAD | DR

Outre la BAD, la Banque mondiale (où Célestin Monga a passé 17 ans), a également choisi de s’appuyer sur l’expertise d’un autre Camerounais pour les questions économiques sur l’Afrique. Il s’agit d’Albert Zeufack, économiste en chef pour la région Afrique au sein de la Banque mondiale. Celui qui succède à Francisco Ferreira est le premier Africain à occuper ce poste. Après avoir commencé comme chercheur à la Banque mondiale, Albert Zeufack a occupé différents postes au sein de la région Asie de l’Est et Pacifique ainsi que dans le pôle mondial d’expertise en Macro-économie et finances publiques. Il s’y est particulièrement consacré aux pays d’Afrique et d’Europe/Asie centrale. Avant d’être nommé économiste en chef, Albert Zeufack était chef de file d’une communauté d’experts de la Banque mondiale sur les économies de rente dont les travaux sont axés sur les fonds souverains, les règles budgétaires, les modes de dépense publique et les modèles macro-économiques dans les pays riches en ressources naturelles. Albert Zeufack et Célestin Monga ont tous deux débuté leur carrière à la Banque mondiale en 1997.

Source : © Cameroon Tribune

Par Josiane TCHAKOUNTE

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz