Automobile : Crash de l’Aeromobil, la voiture volante… sur terre – 15/05/2015

En cours d'homologation, la voiture volante d'Aéromobil s'est écrasée lors d'un vol d'essai | Capture écran / Nitra.sme.sk/Aéromobil
En cours d’homologation, la voiture volante d’Aéromobil s’est écrasée lors d’un vol d’essai | Capture écran / Nitra.sme.sk/Aéromobil

Ceux qui rêvent d’une voiture volante sortie tout droit des films de science-fiction comme «Retour vers le futur» ou du «Cinquième élément» vont vite revenir à la réalité. Le prototype de la voiture volante mise au point par la société slovaque Aéromobil a terminé au tapis lors d’un vol d’essai ce week-end.

L’engin, qui peut également atteindre 160 km/h sur route en repliant ses ailes de 6 mètres, est censée filer à 200 km/h dans les airs avec une autonomie de 700 km. Elle doit pouvoir décoller sur 250 mètres et se poser sur 50 mètres pour atterrir.

Patatras : comme le raconte le site slovaque Nitra.sme.sk, l’inventeur de ce projet Stefan Klein était aux commandes de cette drôle de machine, qui a déjà sept heures de vol à son actif, quand l’accident est arrivé. Une grosse anomalie a entraîné une descente inexpliquée et a obligé le pilote à faire des cercles en l’air avant de se rendre à l’évidence. A 300 mètres d’altitude, le pilote a décidé de déclencher la procédure de sécurité en actionnant le parachute de secours. La voiture s’est ensuite écrasée dans un champ en subissant de sérieux dégâts. Le pilote n’a été blessé que superficiellement.

« C’est une période d’apprentissage qui nous permet de détecter les problèmes et ainsi retravailler notre design. C’est nécessaire de tester le prototype de toutes les manières possibles pour établir ses limites et les améliorer. Les enregistrements du vol nous aideront à apprendre et améliorer la performance du véhicule avant notre prochain vol d’essai », explique la société, toujours déterminée à commercialiser ce véhicule une fois l’homologation obtenue à l’horizon 2017. Prix estimé : aux alentours d’un million d’euros.

Source : © Le Parisien.fr

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz