Audiovisuel : Les radios et télés d’Afrique veulent le report du délai de passage au tout numérique du 17 juin 2015

La déclaration de Yaoundé a sanctionné la 7ème Assemblée générale de l’Union africaine de radiodiffusion (Uar), qui s’est tenu les 27 et 28 janvier 2014 dans la capitale du Cameroun. Une déclaration dans laquelle les radios et télévisions du continent demandent le report de l’échéance du 17 juin 2015, fixée par l’Union internationale des télécommunications (Uit), pour l’arrimage totale au numérique.

radio_tv_afrique
Tout de même, l’Uar assure que, malgré les difficultés, les pays membres ont pris l’engagement de tout mettre en œuvre pour atteindre l’objectif de l’année prochaine. Un mémorandum a été signé, appelant à faciliter l’accès aux sources de financements afin de permettre un passage harmonieux et réussi au tout numérique. Le mémorandum sera soumis à l’Union africaine.

L’Uar veut également emmener les chefs d’Etat d’Afrique à plaider pour une baisse des coûts prohibitifs des droits de retransmission des évènements sportifs, notamment ceux de la Confédération africaine de football (Caf). Un appel est lancé aux chaînes africaines pour l’adoption d’une position commune concernant le partage des dividendes numériques.

Au cours des deux jours de travaux, les délégués de la 7ème Ag de l’Uar ont également discuté de la production des contenus locaux de qualité par les chaînes de télé et de radio. Ces médias sont appelés à promouvoir le statut des femmes en leur sein.

L’Uar s’est engagée à mettre sur pied un plan de communication plus efficace, afin de rendre plus visibles ses activités. Pour cela, il faut des moyens. C’est pourquoi les pays ont été invités à solder leurs arriérés de cotisations.

Avec Agence Ecofin

Vous aimez ? Partagez !