Attentats de Fotokol : L’ambassade de France, Christine Robichon, réconforte le Cameroun – 17/07/2015

Christine Robichon et Paul Biya | © PRC
Christine Robichon et Paul Biya | © PRC

Dans un communiqué publié le 14 juillet 2015 l’ambassadrice de la république  de France au Cameroun  a adressé  les condoléances aux membres des familles victimes des attentats de Fotokol du 12 juillet 2015.

«L’Ambassade de France au Cameroun condamne dans les termes les plus vifs l’attaque terroriste odieuse qui a frappé Fotokol le 12 juillet. Elle présente ses condoléances aux familles des victimes et réaffirme sa solidarité avec la population camerounaise face au terrorisme».  Ce communiqué rendu public le 14 juillet 2015 dernier est de Christine Robichon, ambassadrice de la république de France au Cameroun. Par ce communiqué l’ambassadrice de France au Cameroun  au parfum des attentats  qui ont frappé et terrorisé les populations de la région de l’Extrême-Nord a affirmé de manière expresse sa solidarité avec l’Etat du Cameroun victime  d’un double attentat à la bombe, le dimanche 12 juillet 2015.

Dans ce communiqué assez précis et concis,  la représentante du Président Hollande au Cameroun  a adressé ses condoléances aux familles camerounaises dont  les proches ont péri dans ces attentats  avant de condamner avec la dernière énergie les actes «odieuses» de  cette secte terroriste, responsable de l’insécurité dans la région du septentrion.

Par ce communiqué, Christine Robichon, l’ambassadrice de France, renforce les liens et de coopération et d’amitié existant entre la France et le Cameroun. Et confirme  l’information selon laquelle, son pays fera tout ce qui est en son possible pour aider le Cameroun a lutter contre cet ennemie qui perturbe la bonne marche des activités dans la partie Nord du Cameroun.

Parlant de ces attentats, il faut dire qu’elles se sont produits autour vers  19h  au marché de Fotokol où a eu lieu la première explosion ayant fait 13 morts et plus de 7 blessés et  derrière le camp du bataillon d’intervention de la même ville ou, le kamikaze est décédé seul. Au lendemain de cette attaque Il faut rappeler, le  secrétaire  général à la présidence de la République Ferdinand Ngo Ngo  a signé un communiqué  adressant les condoléances du chef de l’Etat  aux familles des victimes et rassurant les populations de Fotokol de ce que des mesures ont été prises pour renforcer le système de sécurité mis sur pied pour prévenir d’éventuels attentats

Ce double attentat il faut le dire est le premier qui s’est  produit sur le sol camerounais depuis que la guerre contre la secte islamique Boko Haram a été déclarée. Seul le Nigeria et le Tchad tous des pays concernés  par cette lutte souffraient de ce genre de pratique.

Source : © La Nouvelle Expression

Par Hervé Villard Njiélé.

  • koala

    Rien à foutre de tes larmes de crocodile, christine shekau !