Astuces bien-être : êtes-vous stressé ? Adoptez le « slime »

slime
Astuces bien-être : êtes-vous stressé ? Adoptez le « slime »

Le hand spinner n’est pas le seul gadget qui soit à la mode pour évacuer le stress, il y a également le « slime ». Il s’agit d’une pâte visqueuse qu’on fabrique et qu’on peut malaxer avec les mains pour diminuer le stress. Explications avec CAMERPOST.

Le « slime » pour se sentir mieux

Le « slime » ressemble en plusieurs points à de la pâte à modeler une fois qu’il est confectionné. Si au début il est surtout devenu célèbre dans les cours de récréation, cette nouvelle mode est en train de devenir une tendance sur les réseaux sociaux, lancée par les Youtubeuses. Les différentes méthodes de fabrication du « slime » sont diffusées, en effet, sur les principaux réseaux sociaux. En gros, le « slime » est destiné à évacuer le stress. Pour ce faire, son « utilisateur » s’applique à le pétrir continuellement dans ses mains, créant un effet de divertissement. Certains spécialistes pensent que le fait de tripoter la pâte visqueuse a les mêmes effets que d’écouter de la musique.

Comment fabriquer un « slime » ?

Les tutoriels vidéo sont diffusés sur les réseaux sociaux. On peut dire que le « slime » est assez facile à fabriquer, même dans les pays africains comme le Cameroun. En effet, pour fabriquer le « slime », il suffit d’avoir sous la main une boite de colle liquide, comparable à celle utilisée par les écoliers, du colorant alimentaire ou, à défaut, de la peinture à l’eau, et enfin une demi-tasse de borax. Toutefois, à cause des caractères allergisants du borax, on peut utiliser à sa place de la fécule de maïs, que l’on peut trouver plus facilement. Ensuite, on mélange le tout en prenant soin de verser petit à petit le borax ou la fécule de maïs jusqu’à l’obtention de la consistance voulue. Toutefois, le « slime » perd sa maniabilité au bout de quelques heures. On peut aussi mélanger des billes ou des paillettes colorées à la pâte pour donner un aspect original au « slime ».

© CAMERPOST – Toute reproduction interdite