Armement : La Chine troisième exportateur au monde – 17/03/2015

La Chine troisième exportateur d'armes au monde
La Chine troisième exportateur d’armes au monde

Selon une étude suédoise, la Chine a détrôné l’Allemagne au rang de troisième exportateur d’armes au monde, mais sa part de 5 % reste moindre comparée aux 58 % que les Etats-Unis et la Russie accaparent ensemble.

Le volume du commerce mondial des armes, marché de plusieurs milliards de dollars, a augmenté de 16 % au cours des cinq dernières années, a annoncé dans son rapport annuel l’Institut de recherche Stockholm International Peace.

Les Etats-Unis dominent résolument le marché avec 31 % des exportations mondiales d’armes classiques, a déclaré hier l’institut. La Russie est au deuxième rang avec 27 % des exportations.

Les trois exportateurs suivants sont chacun à l’origine d’environ 5 % des transferts d’armes (en valeur), la Chine devançant légèrement l’Allemagne et la France.

La part de la Chine dans le marché mondial des armes a cru de 143 % entre 2010 et 2014, selon l’institut.

Ces chiffres témoignent de la montée en puissance du secteur chinois de l’armement, qui produit désormais des avions de combat de la quatrième génération, des frégates et un large éventail de petites armes relativement simples, sûres et bon marché.

D’après les derniers chiffres de l’institut suédois, les Etats-Unis possèdent le plus gros budget militaire au monde, avec 640 milliards de dollars consacrés aux dépenses militaires, loin devant la Chine (141,5 milliards) et la Russie (87,8 milliards).

Hong Lei, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères interrogé pour les besoins de l’étude, a déclaré que la Chine adoptait une « approche prudente » à l’égard de la vente d’armes et se conformait aux résolutions de l’ONU ainsi qu’aux lois nationales.

Trois pays asiatiques achètent plus des deux tiers des armes exportées par la Chine, à savoir le Pakistan (41 %), le Bangladesh et la Birmanie. La Chine a aussi eu 18 clients en Afrique entre 2010 et 2014.

Les ventes d’armes chinoises comprenaient des véhicules blindés et des chasseurs d’entrainement exportés au Venezuela, trois frégates vendues à l’Algérie, des missiles antinavires pour l’Indonésie et des avions de combat sans pilote, ou des drones, vendus au Nigeria pour combattre l’insurrection de Boko Haram.

Sur le marché des drones, la Chine offre des technologies de pointe à des prix concurrentiels. L’un de ces modèles, connu sous le nom de Yilong, Wing Loong ou encore Pterodactyle, connait un grand succès auprès des acheteurs étrangers.

Les Etats-Unis exportent quant à eux vers 94 pays, d’après l’institut. L’Asie et l’Océanie représentent à elles deux 48 % des exportations américaines, devant le Moyen-Orient (32 %) et l’Europe (11 %).

Parmi les armes exportées par la Russie, 39 % étaient destinées à l’Inde, le plus grand importateur mondial. La Chine a acheté 11 % des armes russes, suivie par l’Algérie.

Parmi les importateurs, l’Inde est loin devant l’Arabie saoudite et la Chine, avec 15 % du volume global des importations, alors que les deux pays suivants n’en achètent que 5 % chacun.

Les importations d’armes de la Chine ont chuté de 42 % entre 2010 et 2014, par rapport aux cinq années précédentes, indiquait le rapport.

Les importations à destination de l’Afrique ont baissé de 45 % pendant la même période. « L’Algérie était le plus gros importateur d’armes du continent africain, devant le Maroc, donc les importations ont été multipliées par 11 », apprenait-on également.

« Le Cameroun et le Nigeria ont reçu des armes de plusieurs Etats afin de répondre à leur besoin urgent en armement pour combattre les militants islamistes de Boko Haram », ajoutait le rapport.

Source: © french.china.org.cn

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz