Antananarivo Madagascar : le facebooker mythomane relâché

Antananarivo - tunnel d'Ambanidia
Antananarivo Madagascar : le facebooker mythomane relâché

À l’heure actuelle, l’accessibilité à internet et aux réseaux sociaux est de plus en plus aisé. La consommation de masse de ces nouveaux moyens de communication permet à leurs utilisateurs de s’informer de manière très rapide. Malheureusement, comme dans ce cas relaté par CAMERPOST, ils peuvent aussi être à l’origine d’informations erronées, comme ce fût le cas récemment à Antananarivo.

Un buzz de mauvais goût semant la panique générale à Antananarivo

Au courant du mois de mai, une folle rumeur a littéralement fait le buzz dans la capitale de Madagascar. Entraînant avec elle un vent de panique. En effet, un Facebookeur avait alimenté la rumeur selon laquelle, le tunnel d’Ambanidia se serait effondré. Selon cette même intox, cet effondrement aurait causé la mort de plusieurs personnes. Devant le vent de panique occasionné par cette fausse rumeur, citoyens ordinaires, forces armées et même pompiers se sont rués sur place. Une fois sur les lieux, les personnes présentes ont constaté qu’il ne s’agissait en fait que d’une fausse information. La personne soupçonnée d’avoir été à l’origine de cette rumeur a rapidement été appréhendée par les forces de l’ordre, puis écrouée. Après, 25 jours de détention, ce dernier a bénéficié d’une liberté provisoire.

Concernant le tunnel d’Ambanidia

Construit entre 1932 et 1937, le tunnel d’Ambanidia est un raccourci permettant de relier rapidement le centre-ville à la partie est de la capitale. Si la rumeur lancée a semblé véridique, c’est pour deux principales raisons. D’abord, parce que l’infrastructure est vétuste, mais aussi parce qu’il y quelques années sa solidité a été remise en question par de nombreux techniciens. Pour un amateur de buzz, cette rumeur de l’effondrement du tunnel était donc du pain béni. Toujours dans le cadre des rumeurs, le bruit circule selon lequel, la personne incarcérée n’est pas l’initiatrice de l’intox, mais plutôt la première à l’avoir relayée. Dans ce contexte quelque peu délicat, il est particulièrement difficile de démêler le vrai du faux. Les enquêteurs auront fort à faire pour recouper les informations et connaître la vérité.

© CAMERPOST – Toute reproduction interdite

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz