Andrew Jin : L’adolescent de 17 ans découvre le moyen de combattre le VIH et la méningite – 16/04/2015

 Andrew Jin a découvert le moyen de combattre le VIH et la méningite |  Photo: Gio.tto via Shutterstock
Andrew Jin a découvert le moyen de combattre le VIH et la méningite | Photo: Gio.tto via Shutterstock

Comme beaucoup de lycéens passionnés de science, Andrew Jin est intéressé par l’évolution humaine. Dans le cadre d’un projet scolaire, le lycéen en terminale a inventé une machine qui apprend des algorithmes. Ces algorithmes détectent des mutations dans le génome humain.

Les mutations découvertes par les travaux du jeune homme pourraient un jour être utilisées afin de développer des médicaments pour combattre des maladies telles que le VIH et la schizophrénie. Initialement, Jin voulait déterminer comment les humains avaient évolué au cours des 10 000 dernières années. « Je le faisais par curiosité» souligne t-il. « J’ai commencé à penser à la sélection naturelle et à l’évolution, et au fait que nous comprenons tellement de choses à propos de cette théorie, mais que nous ne savons rien à propos de la réalité. J’étais curieux de savoir quelles mutations nous aident à être des êtres humains tels que nous sommes ».

Jin a décidé d’examiner 179 séquences d’ADN humain venant de différentes parties du monde. Chaque séquence consistait en 3 millions de paires de bases d’ADN (bien trop pour les étudier sans l’aide d’un algorithme). Il a donc installé une machine qui apprend des algorithmes et a trouvé 130 mutations adaptatives potentielles, liées à des choses comme la réponse immunitaire et le métabolisme, qui ont joué un rôle dans l’évolution humaine.

Travaillant depuis un programme d’été au Massachussetts Institute of Technologies (MIT), Jin a affiné ses recherches et a trouvé une poignée de mutations, dont celles qui sont impliquées dans la résistance à la méningite et aux virus comme la grippe et le VIH. Cette découverte pourrait potentiellement être utilisée par des compagnies pharmaceutiques pour le développement de nouveaux médicaments.

Il y a eu d’autres études sur la sélection naturelle dans le passé recherchant des mutations adaptatives, mais Jin affirme que beaucoup de ses découvertes sont nouvelles. Il y a encore un long chemin à parcourir avant qu’il ne commence à engager des discussions avec l’industrie pharmaceutique. Cependant, « Il y a des preuves très, très fortes qui laissent penser que ces mutations jouent un rôle dans la résistance aux maladies, mais pour confirmer, il faudrait que je fasse des expériences biologiques pour étudier leurs mécanismes de protection. C’est ce qui m’intéresse pour le moment », précise l’adolescent.

Quand il entrera à l’université, Jin prévoit de suivre des études en informatique ou en biologie.

Source : © Fast Company

Traduit de l’anglais par Camer Post

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz