Algérie – Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie privée de stade et de supporters – 13/09/2014

Suite au décès d’Albert Ebossé tué en août par un projectile lancé des tribunes, la Jeunesse Sportive de Kabylie ne pourra pas se produire dans son stade durant toute la saison. Les matches se joueront également à huis clos pendant six mois.

© AFP | L'attaquant de la JSK Albert Ebossé, le 23 août dernier.
© AFP | L’attaquant de la JSK Albert Ebossé, le 23 août dernier.

Les sanctions sont tombées, jeudi 11 septembre, contre le club de la Jeunesse sportive de Kabylie (JSK) après la mort de son attaquant camerounais, Albert Ebossé, tué par un projectile lancé des tribunes le 23 août dernier : la commission de discipline de la Ligue de football professionnel a décidé de suspendre la JSK de son stade de Tizi-Ouzou durant toute la saison, et ce à partir du 1er novembre.

Les supporters sont aussi concernés, puisqu’ils ne pourront assister aux rencontres de leur club durant la phase aller du Championnat d’Algérie. La JSK est actuellement suspendue depuis le décès de leur joueur de 24 ans, lors de la 2e journée du championnat d’Algérie. Le meilleur buteur de la saison passée avait été atteint d’un morceau d’ardoise tranchante à la fin d’un match perdu à domicile (2-1) face à l’USM Alger.

Un coup dur pour le club de Mohand-Chérif Hannachi, qui entend déposer un recours afin de voir sa punition allégée. De son côté, la ligue se réserve le droit d’ajuster son jugement : “le dossier reste ouvert jusqu’à conclusion des enquêtes en cours, actuellement menées par les services concernés”, a-t-elle indiqué dans son communiqué.

Les autorités ont ouvert une enquête pour éclaircir cette affaire. Sa mort a provoqué un choc dans le pays et a poussé le gouvernement à prendre des mesures sévères pour endiguer une violence qui mine le football algérien. Pour le moment, seul l’objet, un morceau d’ardoise ramassé à l’extérieur du stade, ayant causé la mort du joueur, a été identifié.

Albert Ebossé a été inhumé ce jour au cimetière de Ndogsimbi à Douala. Les joueurs de la sélection camerounaise ont honoré sa mémoire avec le port d’un brassard noir lors des matches de qualification de la CAN-2015 joués les 6 et 10 septembre contre la RD Congo et la Côte d’Ivoire.

Source : © AFP

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz