Agroalimentaire: Du riz pluvial pour booster la production camerounaise à 700 000 tonnes

De 48 000 tonnes actuellement, la production camerounaise de riz pluvial devrait atteindre 700 000 tonnes d’ici à 2018, grâce à la conquête de 279 000 hectares d’espace cultivable, contre 24 000 hectares seulement actuellement.

riz_pluvial

Ces statistiques révélées par Tobie Ondoua Manga, le coordonnateur du Projet de développement de la riziculture pluviale dans les zones à pluviométrie biomodale (ProderiP) au ministère de l’agriculture (Minader), montre combien ces variétés de riz qui sont cultivées sur la terre ferme et non plus exclusivement dans les bas fonds et les zones irriguées, vont contribuer à augmenter la production nationale de riz au Cameroun, laquelle stagne depuis des années à 150 000 tonnes, pour une demande que le ministère de l’Agriculture situe à plus de 500 000 tonnes.

Les espoirs placés par les pouvoirs publics camerounais dans le développement de la production du riz pluvial sont d’autant plus forts que la culture de ces variétés recèle un avantage comparatif de taille : en plus de pousser sur la terre ferme, la culture du riz pluvial est moins onéreuse. Au Ministère de l’agriculture, l’on soutient par exemple qu’il faut à un agriculteur 500 000 francs Cfa d’investissement pour cultiver un hectare, contre 4 millions de francs Cfa pour le riz irrigué.

En rappel, le riz est la denrée alimentaire la plus consommée au Cameroun. La fermeture de la Soderim (Sociéte de développement de la riziculture dans la plaine des Mbo), la faible capacité de production de la Semry (Société de modernisation de la riziculture de Yagoua) qui revendique quelques 100 000 tonnes par an, et les conditions de travail difficiles auxquelles font face les producteurs artisanaux de Ndop (Nord-Ouest), de Tonga et de Foumban (Ouest), rendent la consommation nationale dépendante des importations, qui engloutissent souvent plus de 150 milliards de FCfa par an, selon les résultats de la balance des paiements du Ministère des finances.

Agence Ecofin

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz