Afrique : Trois cents migrants abandonnés dans le désert entre le Soudan et la Libye – 01/05/2014

Plus de 300 migrants clandestins ont été abandonnés par leurs passeurs en plein désert à la frontière entre le Soudan et la Libye, où neuf d’entre eux ont trouvé la mort. « Ils étaient en route pour la Libye », a expliqué un porte-parole de l’armée soudanaise. D’après lui, les neuf morts sont Soudanais, mais des Ethiopiens, des Erythréens, des Pakistanais et des Bangladais se trouvaient également dans le groupe.

Au total, ce sont 319 migrants qui ont été retrouvés lors d’une opération menée par des soldats soudanais et libyens. Les survivants « reçoivent actuellement des soins et sont en cours de transfert vers Dongola », au nord-ouest de Khartoum, selon l’armée soudanaise.

La région désertique qui s’étend depuis l’est du Soudan jusqu’au Sinaï égyptien voit passer de nombreux réfugiés et migrants à la recherche d’un avenir meilleur. Des milliers d’Erythréens fuient chaque année en direction d’Israël, tandis que d’autres cherchent à gagner l’Europe en traversant la Méditerranée. Selon les chiffres officiels soudanais, quelque 600 Erythréens par mois parviennent à gagner le Soudan, généralement pour poursuivre leur route vers le Nord.

Le Monde.fr avec AFP