Afrique : Interpol crée une unité spéciale contre le trafic de l’ivoire – 10/10/2014

L’organisation internationale de police (Interpol) va créer à Nairobi, au Kenya, une unité spéciale chargée de lutter contre le trafic de l’ivoire et de manière générale contre la criminalité environnementale en Afrique, a appris APA vendredi de source sure.

« Cette initiative permettra à Interpol, à travers son Projet Wisdom, d’apporter un soutien analytique et opérationnel aux Etats-membres de l’Est de l’Afrique relatif aux cas les plus significatifs de trafic transnational d’espèces sauvages », explique, dans un communiqué, le chef de l’unité de sécurité environnementale d’Interpol, David Higgins.

L’unité pourra mener des opérations planifiées ciblant les réseaux de trafics d’espèces sauvages.

Le braconnage des rhinocéros et des éléphants a explosé ces dernières années en Afrique, notamment en Tanzanie et au Kenya, deux pays d’Afrique de l’est.

Ce trafic a été exacerbé par une forte demande asiatique en cornes de rhinocéros auxquelles sont attribuées à tort des vertus médicinales. L’ivoire est pour sa part recherchée pour la fabrication d’objets décoratifs.

Au début du XXe siècle, il y avait 20 millions d’éléphants en Afrique. Leur nombre est tombé à 1,2 million en 1980 et tourne autour de 500.000 actuellement, bien que le commerce d’ivoire ait été interdit en 1989 par le Convention sur le commerce international des espèces menacées d’extinction (CITES).

© Camer Post avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz