Afrique francophone : Plus de 4000 professionnels de santé déjà formés pour faire face à la malnutrition

Améliorer la santé du couple mère-enfant par une alimentation saine | © CAMERPOST / Linda Mbiapa

CAMERPOST l’a appris à la lecture d’une évaluation faite par l’Institut Nestlé Nutrition pour l’Afrique. Face au double fardeau de la malnutrition, caractérisé par la carence en micronutriments (35% de prévalence de carence en fer chez les enfants de moins de 5 ans au Cameroun) et l’évolution de l’obésité (6,7% d’enfants de moins de 5 ans en souffrent), les professionnels de la santé cherchent des solutions pour répondre à ce défi. C’est pourquoi, l’Institut supra dans son approche d’amélioration des connaissances en matière de nutrition et de santé propose un programme gratuit de développement comprenant des publications scientifiques, des formations, des séminaires, des bourses d’étude et des soutiens aux projets de recherche.

« Depuis 2014, l’Institut a contribué à la formation de plus de 4000 professionnels de santé en Afrique francophone, y compris au Cameroun. L’engagement de Nestlé à soutenir ce type d’initiative s’inscrit dans la vision de l’entreprise d’encourager une bonne alimentation et un mode de vie sain, particulièrement pendant les 1000 premiers jours de vie, de la conception au deuxième anniversaire de l’enfant, qui posent les bases d’une génération future en meilleure santé », expliquent les auteurs de ladite formation. Ces derniers disent être déterminés à accompagner le Cameroun et l’Afrique francophone dans l’amélioration de leurs connaissances en matière de nutrition.

En effet, les professionnels de la santé sont dans une position unique d’influencer et améliorer le bien-être nutritionnel et l’état de santé de l’enfant et des générations futures. Ils sont la première source d’information pour les parents, et peuvent donc apporter des conseils nutritionnels bénéficiant au couple mère-enfant. « Il est donc important d’améliorer leurs connaissances de base et renforcer leurs capacités dans le domaine de la nutrition, une discipline qui ne fait pas toujours partie de leur cursus universitaire », renchérit l’Institut.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

  • ILS ONT INTERET A BIEN SE FORMER PARCEQUE NOUS COMPTONS SUR EUX POUR NOTRE SANTE

  • Nestlé est il un exemple pour L’Afrique ? Les multinationales Huuuummm