Afrique : Faut-il mettre fin au Franc CFA?

De nombreux intellectuels africains considèrent le FCFA comme étant le dernier instrument de domination coloniale de l’Afrique par la France. C'est pourquoi, ils militent pour l'abandon de cette monnaie créée en 1945.

Afrique : Faut-il mettre fin au Franc CFA?

Pour beaucoup d’économistes africains, le CFA est un instrument de “répression monétaire de l’Afrique”. La preuve? Les Français sont représentés et disposent d’un droit de veto dans le conseil d’administration des deux banques centrales, la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), l’Institut d’émission commun aux huit (8) Etats membres de l’Union Monétaire Ouest Africaine  et la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC).

Selon ces économistes, le franc CFA ne devrait plus exister depuis la disparition du franc français et  l’entrée en vigueur de l’euro en 2000.

Pire, Kako Nubukpo, économiste et ancien ministre de la prospective et de l’évaluation des politiques publiques du Togo trouve choquant que ces billets continuent d’être fabriqués à Clermont-Ferrand en France. Il est aussi  directeur de la francophonie économique et numérique au sein de l’Organisation Internationale de la francophonie (OIF) à Paris:

“Nos banques centrales ont obtenus leur indépendance vis-à-vis  de  nos Etats. Mais paradoxalement, elles sont inféodés à un ministère d’un pays étranger, donc le ministère français des Finances, via le  compte d’opération  qui garanti la parité entre le CFA et l’Euro. C’est un élément quand même curieux.”

Quelles conséquences après le CFA ?

Pour éviter que la rupture avec le FCFA ne crée des perturbations, l’économiste camerounais Martin Belinga Eboutou, suggère le respect de certaines étapes:

“Je dirais que la première étape transitoire, c’est la relocalisation des devises que les africains gèrent directement. Que par la suite, ils maintiennent le mécanisme de solidarité, c’est-à-dire qu’on ait un pool de devises commun pour pouvoir faire face etc…Et que dans une deuxième étape, on pense à une refonte totale de nos politiques monétaires, budgétaires et structurelles qui sont compatibles avec nos besoins de longs termes. Donc, il faut trouver  une nouvelle intelligence économique qui nous permette de diversifier nos économies, d’avoir plus de valeur ajoutée dans des secteurs qui ne sont pas pétroliers.”

La zone franc a été créée en 1945 par le général de Gaulle. A l’origine, elle réunissait les colonies françaises. C’est pourquoi, le franc CFA signifiait à l’époque le franc des colonies françaises d’Afrique, avant d’être rebaptisé le franc de la communauté française d’Afrique.

Aujourd’hui la zone franc compte 15 pays, huit de l’UEMOA, l’Union économique et monétaire ouest-africaine, composé du Bénin, le Burkina, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.  Et six de la CEMAC, la communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale à savoir le Cameroun, la RCA, le Congo, le Gabon, la Guinée Équatoriale et le Tchad.

Source :  Deutsche Welle par Eric Topona

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Afrique : Faut-il mettre fin au Franc CFA?"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Celestin Tsiaze

nous tous atent que ça

Patou Gildas Mendji

Quel bête question.nous allons tous brûler

Simplice Tongwang

Bien sûr c un vrai cauchemar

Ousman Hassana

Est ce encore une question a poser? Il faut plutôt chercher a:”quand le remplaçant du F CFA? “

IG Koumakoye

Bien sûr quelle question ?

Rodrigue Lolo

C’est tres vrai on doit le changer c’est une monnaie obsolete qui ne et n’a jamais servir a rien si oui a enrichir les colons. Mais le changement doit etre progressive et intelligent sinon ça fera plus de mal que de bien. C’est mon humble avis

Arsene Akanza

Oui pour qu’on puisse avoir réellement notre indépendance car la machine qui fabrique la monnaie française je trouve en France c’est malheureux donc c7 lutte est très importante pour nous les pays colonisé par ces soué la. ..

Bryan Deutchoua

Oui

Francis Cheval

Quel question encor ?Il le fo maintenant

Christ Marley

OUI, SI Cela pouvait même se faire aujourd’hui sa serai une bonne chose

Francois Wilson

Faut-il encore poser cette question?

Clement Sao

La question ne se pose plus. Que nos dirigeants se reveillent.

wpDiscuz