Afrique du Sud : Zuma condamne les attaques xénophobes contre les ressortissants étrangers – 17/04/2015

Jacob Zuma, président sud-africain | Photo d'archives
Jacob Zuma, président sud-africain | Photo d’archives

Le président sud-africain, Jacob Zuma a, pour la deuxième fois en autant de semaines, condamné les attaques xénophobes perpétrées contre les ressortissants étrangers dans la province de KwaZulu-Natal à Durban et dans la province de Gauteng à Johannesburg.

« Cela doit cesser, parce que nous ne pouvons pas continuer à nous entretuer en tant qu’Africains qui partagent le même continent », a déclaré Zuma mercredi soir lors d’une interview avec la South African Broadcasting Corporation (SABC).

Il a rappelé que pendant la lutte contre l’apartheid, « les pays africains nous ont aidés dans la lutte pour la libération. Ils ne nous ont pas tourné le dos. Donc, il est important pour nous de garder cela à l’esprit ».

Le dirigeant sud-africain a appelé au calme alors que les attaques se sont propagées jusqu’à Pietermaritzburg, capitale de la province du KwaZulu-Nata

Ces attaques, qui ont commencé à Johannesburg il y a quelques semaines avant de se propager à Durban la semaine dernière suite au discours xénophobe du roi Zoulou Zwelithini ; discours que le gouvernement a condamné, ont fait six morts et poussé plus de 2 000 personnes à fuir ces provinces.

« Ce qui se passe actuellement dans notre pays est inacceptable. Nous condamnons fermement ces attaques et meurtres », a martelé le Président à la SABC.

Et d’ajouter qu’il avait assigné le ministre de l’Intérieur, Malusi Gigaba ; ses collégues de la Police, Nathi Nhleko et de la Sécurité de l’Etat, David Mahlobo à travailler en collaboration avec le gouvernement local de KwaZulu-Natal afin de trouver des moyens de mettre un terme à ces violences.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Afrique du Sud : Zuma condamne les attaques xénophobes contre les ressortissants étrangers – 17/04/2015"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
maan kamerun

L’Afrique du Sud est en train de faire payer aux africains une politique économique qui depuis la fin de l’apartheid peine à redistribuer les richesses du pays à tous ses citoyens. Jacob Zuma n’a rien dit quand son fils tenait des propos xénophobes, après ce silence complice sa présence dans n’importe quelle institutions africaines est indésirable.

wpDiscuz