Ebola : L’armée britannique dément avoir l’intention de mettre en quarantaine la Sierra Leone – 21/10/2014

Dans les bidonvilles de Freetown, en Sierra Leone. | AFP/CARL DE SOUZA
Dans les bidonvilles de Freetown, en Sierra Leone. | AFP/CARL DE SOUZA

Un membre du contingent militaire britannique déployé en Sierra Leone dans le cadre des efforts fournis par Londres pour contenir l’épidémie d’Ebola, a démenti les déclarations selon lesquelles le Royaume-Uni cherchait à isoler ce pays, un des trois d’Afrique de l’ouest avec le Libéria et la Guinée Conakry touché par le virus.

Selon Steve MacMag, Chef des troupes britanniques en Sierra Leone, qui s’exprimait lundi sur les ondes de la radio BBC (British Broadcast Corporation) ces déclarations sont « infondées et absurdes ».

La Grande-Bretagne, a-t-il dit envisage de déployer jusqu’à 750 soldats qui seront chargés de gérer le centre de traitement contre Ebola qui est actuellement en train d’être construit sous la supervision de 40 militaires britanniques qui sont déjà sur place.

Jeudi dernier 91 soldats britanniques étaient arrivés à Freetown et devraient être suivis par 225 autres soldats et d’un bateau transportant du matériel médical.

Mais le déploiement de troupes en provenance de Londres suscite quelques inquiétudes à Freetown aux prises avec le virus mortel.

Les médias britanniques avaient en effet rapporté les préoccupations de certains Sierra-Léonais selon qui les troupes britanniques avaient pour mission d’imposer un blocus sur leur pays afin d’éviter que l’épidémie ne se propage davantage dans les autres pays.

« C’est tout à fait absurde. Nous sommes ici pour aider le peuple sierra-léonais. Nous ne sommes pas venus pour ajouter aux souffrances des Sierra-léonais » a rassuré MacMag.

© Camer Post avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz