Afrique centrale : Sauver l’ année scolaire, un enjeu majeur

Sauver l’année scolaire, un enjeu majeur en Afrique centrale | Photo d’illustration

Les petits Gabonais vont-ils perdre leur année scolaire à cause d’une grève illimitée dans l’éducation nationale ? Comme au Cameroun, en Centrafrique ou au Tchad, au Gabon le spectre d’une “année blanche” se dessine.

Le devenir de l’année scolaire est remis en question tout particulièrement au Gabon, le pays étant en proie à des crispations post-électorales depuis la réélection contestée d’Ali Bongo au mois d’août 2016. Le pays affiche l’un des taux de scolarisation les plus élevés d’Afrique subsaharienne, 96%, mais les élèves du secteur public vivent au rythme d’une grève des enseignants depuis la rentrée le 31 octobre.

« Nous avons 300 professeurs et 50% d’entre eux ont fait grève », a affirmé à l’AFP Jean-Baptiste Obori, proviseur du lycée national Léon-Mba de Libreville, l’un des plus grands du pays avec 8 000 élèves.

Lire la suite à © JEUNE AFRIQUE >>