À quoi sert un masque d’autohypnose… connecté ?

À quoi sert un masque d’autohypnose… connecté ?

Le masque HYPNOS est fabriqué par une start-up DreaminzZz. Il s’agit d’un produit innovant, découvert lors du congrès Doctors 2.0&You qui s’est déroulé à Paris les 1 et 2 juin 2017. Il aide surtout les personnes souffrant de troubles du sommeil grâce à l’utilisation d’une technologie avancée. Explications avec CAMERPOST.

Le masque HYPNOS pour traiter les troubles du sommeil

Si le masque HYPNOS est reconnu pour des utilisations médicales potentielles, il s’agit tout d’abord d’un produit qui est proposé aux personnes qui souffrent de troubles du sommeil. Ressemblant aux masques classiques pour dormir fourni dans les avions, avec une touche plus esthétique, il est équipé de plusieurs leds multicolores qui stimulent le sommeil par effet d’hypnose. Le produit pèse moins de 50 grammes. Il est surtout efficace contre les troubles du sommeil comme l’insomnie, les pensées parasites, les réveils en pleine nuit, etc. Il peut également être d’une grande aide pour diminuer le stress et l’anxiété. HYPNOS peut également être utilisé pour les enfants présentant des problèmes d’attention ou qui ont peur du noir. Côté utilisation, le masque se place devant les yeux. Il est, en outre, accompagné d’un casque audio. L’utilisateur peut ensuite lancer une séance d’hypnose via une application sur son smartphone qu’il peut trouver sur l’hypno store. Si l’utilisateur s’endort, l’application mobile va se déconnecter automatiquement.

Une utilisation médicale future comme anesthésique ?

Si le masque HYPNOS est avant tout dédié au traitement des troubles du sommeil, certains spécialistes du monde médical trouvent déjà nombre de bienfaits apportés par le produit sur les traitements médicaux douloureux pour lesquels les anesthésiques ne sont pas utilisés comme la kinésithérapie ou certains types d’opérations pratiquées lors de consultations préparatoires avant une intervention chirurgicale. En effet, les spécialistes ont remarqué que le masque évite la prescription de certains médicaments aux effets indésirables, notamment certains antalgiques, et que les patients peuvent ne pas être gênés par les manipulations qui peuvent être particulièrement douloureuses s’ils portent le masque. Ainsi, des essais cliniques vont être effectués sur le produit en 2018, tandis que ses créateurs espèrent obtenir le marquage CE du produit pour que celui-ci soit reconnu comme étant un dispositif médical.

© CAMERPOST – Toute reproduction interdite

  • Ce n’est pas Sans danger.

    • Lou Aeva

      Bonjour Monique,

      Je me permets de répondre à votre message car je fais partie de l’équipe DreaminzZz. Il est tout à fait naturel de se poser la question des risques potentiels de l’hypnose.
      Contrairement à certaines idées reçues (véhiculées par les spectacles notamment), l’état d’hypnose est un état naturel dans lequel chacun d’entre nous se retrouve dans une journée. Il nous arrive à tous d’être “dans la lune”, d’effectuer des actions automatiques comme conduire ou lire sans être vraiment conscient de le faire. Il s’agit déjà des frontières de l’état d’hypnose.

      Comparer à l’utilisation d’antalgiques ou médicaments dont les effets secondaires sont nombreux, permettre à des patients ou même à des particuliers de se “déconnecter” d’un environnement anxiogène, stressant ou encore sujet à créer une douleur semble bien plus naturel. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si de nombreux professionnels de la santé, que ce soit en clinique ou encore en cabinet, ont choisi l’hypnose afin de réduire, voire même supprimer, les antalgiques.

      Les seules contre indications qui sont mises en avant sont pour les personnes épileptique et les électrosensibles. Nous travaillons avec de nombreux professionnels de santé et les retours sont toujours très positifs. Nos sessions sont enregistrées par des professionnels de l’hypnose et toutes les précautions sont prises afin de faire apprécier pleinement l’expérience. Notre approche est ludique et n’a en aucune manière l’ambition de se substituer à une thérapie. Il s’agit avant tout d’une initiation à ce que peut être cet état et une invitation à voyager au plus profond de votre imaginaire.

      Bonne journée

      Lou Aeva